Poulette Blog | Girly, funny, trendy... Une poulette au quotidien !

31 Juil 2020

Jolies lectures pour l’été

Sur le transat, dans le train, dans le canapé… l’été est souvent la période où on dévore le plus de livres.

Et le confinement a un peu ralenti les sorties prévues, du coup les best-sellers tant attendus ont été pris d’assaut dès leur arrivée en librairie.

Voici les 3 incontournables que je viens de terminer : mon premier Michel Bussi (vous êtes nombreuses à me recommander cet auteur), le dernier Douglas Kennedy et l’incontournable Virginie Grimaldi.

J’ai dû rêver trop fort – Michel Bussi

Vous êtes nombreuses à me parler de Michel Bussi dans vos conseils de lecture. Et j’ai enfin découvert un de ses romans avec celui-ci.

Résumé

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.

Je l’ai dévoré et adoré !

Ce roman regroupe tout ce que j’aime : un véritable suspenses, une intrigue bien construite, une belle histoire d’amour et une pointe de surnaturel.

J’adore ces romans où on ne sait pas où nous emmène l’auteur, où nous sommes dans l’attente haletante du dénouement et surtout, où nous n’avons rien vu venir…

Je ne sais pas si ce style est commun à tous les romans de Michel Bussi, mais j’ai trouvé qu’il avait véritablement un truc différent, une originalité dans son écriture qui le rend hors normes.

D’ailleurs, malgré le fait que je l’ai lu il y a plusieurs semaines, j’ai encore tous les détails à l’esprit.

Si vous êtes fan de Michel Bussi, n’hésitez pas à me donner d’autres recommandations 🙂

Isabelle l’après-midi – Douglas Kennedy

Cela faisait une éternité que je ne m’étais pas plongée dans un roman de Douglas Kennedy !

Et pourtant, j’ai été une fidèle lectrice, achetant chaque nouveauté dès leur sortie (L’Homme qui voulait vivre sa vie fait partie de mes romans à lire absolument).

Il était temps de redécouvrir cet auteur qui peint si bien les sentiments humais avec Isabelle, l’après-midi.

Résumé

Paris, début des années 1970. Dans une librairie de la rive gauche, un jeune homme rencontre une femme. Il est américain, étudiant, sans le sou, et a tout quitté pour assouvir ses fantasmes de la Ville Lumière ; elle est française, un peu plus âgée, sophistiquée, mystérieuse et… mariée. Entre Sam et Isabelle, c’est le coup de foudre. Commence alors une liaison tumultueuse, des cinq à sept fiévreux, des rendez-vous furtifs, des moments volés.
Mais Sam veut plus. Isabelle lui a ouvert les portes d’une autre vie mais est-elle prête à tout lui sacrifier ? La passion saura-t-elle résister au quotidien, aux épreuves et au temps qui passe ? 

Symphonie du hasard, Douglas Kennedy nous offre une oeuvre sensuelle, délicate, nostalgique, sur les amours contrariées, le destin que l’on se forge et les regrets qui peuvent jalonner l’existence. C’est aussi sa déclaration d’amour à Paris, ville de tous les possibles et de toutes les réinventions. 

Avant Isabelle, je ne savais rien du sexe. Avant Isabelle, je ne savais rien de la liberté.
Avant Isabelle, je ne savais rien de la vie. 

Encore une fois, un roman poignant… Je l’ai terminé en larmes, totalement retournée par cette histoire d’amour intense et par le parcours des personnages.

Ce qui est déstabilisant avec Douglas Kennedy, c’est sa faculté à décrire tellement bien les émotions et les sentiments humains, qu’on se retrouve dans les doutes et les épreuves de chacun.

Encore une merveille que je vous recommande fortement.

Et que ne durent que les moments doux – Virginie Grimaldi

Comment ne pas craquer devant les romans pleins de douceur de Virginie Grimaldi ? Certainement un des best-sellers incontournables de cet été !

Résumé

L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place.
L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu.
L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.

C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.

Avec une infinie justesse et beaucoup d’humour, Virginie Grimaldi déroule le fil de leur existence et nous invite à partager leurs joies et leurs angoisses, mais aussi les souvenirs, les rêves et les espoirs.

J’ai posté une petite photo de la couverture en story la semaine dernière et vous avez été nombreuses à me demander si ce nouveau roman était à la hauteur des précédents.

Cette question m’a mise dans l’embarras… Parce qu’alors que j’étais déjà à la moitié, j’étais très mitigée.

Virginie Grimalgi a le don d’aller puiser nos sentiments nos plus profonds, je dirai même nos peurs les plus intenses.

Au fil de ses romans, on aborde la vieillesse, la mort, la solitude, la maternité, la perte d’un être cher…

Alors évidemment, tout est tourné de façon poétique et optimiste, mais il n’en reste pas moins que les intrigues se basent sur les épreuves d’une vie.

Et ce dernier roman ne fait pas exception : toutes les mamans auront le ventre noué en le lisant. Et je ne suis pas certaine qu’il soit recommandé si vous avez un peu le moral en berne.

Mais une fois encore, c’est une merveille d’émotion et de douceur, avec des personnages d’une réalité époustouflante, et une intrigue poignante qui nous donne envie d’avaler les pages sans s’arrêter.

C’est parti pour les vacances !

J’emmène avec moi 2 romans plutôt « littérature jeunesse », mais ce sont de vrais pavés qui devraient me changer totalement les idées.

Et vous mes poulettes, quel est votre programme lecture cet été ?

Le blog va déconnecter quelques semaines, mais je vous retrouve avec grand plaisir sur Instagram pour partager nos coups de coeur et papoter 😉

4 commentaires sur “Jolies lectures pour l’été”

  1. Virginie

    Bonjour

    Étant fan de Michel Bussi je les ai presque tous adorés mais celui qui m’a le plus marqué est  « les nymphéas noirs ». Au delà de nous plonger dans les véritables jardins de Giverny l’intrigue est juste parfaite et si tu aime être surprise tu le seras à la fin car encore une fois on ne voit rien venir ! Un vrai coup de cœur ! Je te le conseille vivement!
    Bonne lecture et surtout bonnes vacances !! Et merci pour tes stories et tes bons conseils.

    Répondre
    • Poulette Nela

      Merci pour ce conseil !!
      Il file dans ma liste 😉
      Très belle journée

      Répondre
  2. Bénédicte JAIN

    Pour les livres de Michel Bussi c’est compliqué de t’en conseiller un vu que tous ceux que j’ai lu m’ont plu. Je vais donc te conseillé le 1er que j’ai lu et qui m’a fait aimer cet auteur « les nymphéas noirs ».

    Répondre
    • Poulette Nela

      Vous êtes deux à me donner cette idée, alors j’y vais les yeux fermés !
      Merci beaucoup pour ton message 😘

      Répondre

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.