Poulette Blog | Girly, funny, trendy... Une poulette au quotidien !

04 Mai 2018

Quand Phyto a réussi à combattre les cheveux blancs

Petit article capillaire aujourd’hui pour vous parler d’un soin cheveux révolutionnaire.

Je pèse mes mots, parce que je trouve que sur ce coup, les laboratoires ont fait preuve d’une technicité dingue pour nous proposer une véritable innovation.

 

Je vais vous parler de Phyto, une marque que j’utilise depuis de nombreuses années, avec des soins que j’adore.

Leurs colorations sont absolument canon : elles sentent particulièrement bon, rendent les cheveux brillants et couvrent parfaitement les cheveux blancs.

 

Ma guerre contre les cheveux blancs

 

Et justement, ce sont de ces intrus que je veux vous parler aujourd’hui : le grand défi de ma vie !

J’ai des cheveux blancs depuis mes 20 ans.

Une galère sans nom pour une brune comme moi. Parce que la repousse est visible très rapidement et que pour être toujours nickel je dois passer par la case coloration toutes les 3 semaines.

Une mission quoi…

 

J’ai souvent demandé aux coiffeurs que je croisais pourquoi personne ne cherchait une solution contre les cheveux blancs.

La réponse m’a toujours profondément agacée : elle ne concernait pas les difficultés techniques, mais uniquement le business.

Les coiffeurs me répondaient que cela n’arriverait jamais car les colorations étaient les vaches à lait des salons.

Sans ce rendez-vous obligatoire, les clientes ne viendraient pas et un grand nombre de salons fermerait.

 

Cette réponse me révolte.

Si je ne devais pas bouffer tout mon budget coiffure en coloration, j’irai faire plein d’autres choses : changer régulièrement de coupe, faire des soins en profondeur, ou changer de couleur justement !

A l’arrivée de l’épilation à lumière pulsée, les esthéticiennes ont sûrement fait moins d’épilations à la cire, mais elles se sont aussi concentrées sur d’autres types de prestations.

Pour moi ce serait justement une belle évolution.

J’en rêvais parfois (toutes les 3 semaines en fait), mais je me suis dit que jamais ça n’existerait.

 

 

Phyto RE30 est né

 

Et bien j’avais TORT !!!!

Parce que depuis quelques années, les laboratoires Phyto travaillaient justement sur ce projet et cherchaient à développer un produit pour lutter contre la canitie.

Et oui, l’arrivée des cheveux blancs a un nom.

Evidemment qu’il est normal d’avoir des cheveux blancs quand on vieillit ! Mais il l’est moins d’en avoir dès ses 20 ans…

Physiologiquement, deux processus expliquent la canitie. On assiste d’une part à un défaut de pigmentation, la synthèse des pigments de mélanine et leur transfert vers la fibre se font moins bien. D’autre part, les pigments existants se décolorent. Ces processus sont amplifiés par le stress, le tabac, les UV.

 

Pour la première fois, un soin capillaire va repigmenter les cheveux blancs à la racine et sans pigment colorant : Phyto RE30.

 

Ce soin s’applique une fois par jour sur le cuir chevelu (sec ou mouillé).

Il devient un nouveau geste beauté dans la salle de bain, un peu comme on appliquerait une crème de jour mais pour les cheveux.

Son action se situe à deux niveaux : il relance la pigmentation et protège de la dépigmentation.

Et puis surtout, il rend au cheveux blanc son aspect d’origine. Parce que souvent ils sont tout frisottés.

 

Une étude a été réalisée auprès de 15 volontaires qui ont testé le produit tous les jours pendant 3 mois.

Et les résultats sont assez bluffants : il y a une baisse de 30% des cheveux blancs au bout des 3 mois.

 

Contente ou pas contente ?

 

Je suis super enthousiaste par le produit mais en même temps je m’interroge sur quelques petits trucs…

 

Ça donnerait quoi 30% de cheveux blancs sur moi ?

Dans le cas des rides par exemple, ok 30% de moins de rides, je visualise.

Mais 30% de moins de cheveux blancs… ça signifie que j’en aurai encore 70% et que donc je vais devoir continuer les colorations quoi.

A moins que vraiment vous n’ayez pas grand chose et que finalement ces 30% en moins vous permettent de zapper les retouches racine.

 

J’ai tout de même tenté, je suis à presque 1 mois de test.

Mais pour être totalement transparente, je trouve la démarche assez contraignante.

Pour le coup, c’est très personnel.

Je suis le genre de flemmarde qui se plaint de ses rondeurs mais n’est pas capable d’appliquer sa crème tous les soirs !!!

 

En revanche, je suis heureuse qu’une marque se penche enfin sur ce souci qui me concerne particulièrement.

Je vous ai récemment parlé de mon interrogation concernant les cheveux gris.

Mais en fait, non.

Pour le moment, je veux tenter au maximum de garder ma couleur naturelle.

 

Il y a vraiment un traitement que je trouve facile au quotidien : ce sont les gélules.

Avec son jus de fruit ou son thé du matin, ça passe tout seul.

 

D’ailleurs Phyto a un produit d’exception dans le domaine des compléments alimentaires, c’est le Phytophanère pour les ongles et les cheveux.

Je me fais des cures 1 fois par an et les résultats sont vraiment là !

 

Du coup, j’attends avec impatience que les équipes se penchent sur une version en gélules du Phyto RE30 !!!!

 

 

Et vous mes poulettes, vous aviez déjà entendu parler d’un soin contre les cheveux blancs ?

Vous êtes concernées ?

 

 

 

 

 

3 commentaires sur “Quand Phyto a réussi à combattre les cheveux blancs”

  1. J’ai capitulé et accepté là où elle couleur de cheveux donc c’est avec bonheur que je ne me sens plus du tout concerné. C’est difficile d’assumer les cheveux gris mais quel soulagement de ne plus être contrainte de refaire régulièrement les racines et sans compter sur la santé de mes cheveux qui sont au top en ce moment 😉

    Répondre
  2. Sandrine Drine

    Merci pour cet article.
    Concernée par les cheveux blancs et allergique au paraphénylèdiamine THE composant principal des couleurs, votre article m’intéresse tout particulièrement. Je suis prête à tt tester pour découvrir le saint Graal !

    Répondre
  3. Puffetta

    Bonjour!
    Je commente très peu souvent par ici mais cet article m’a interpellée. J’avais déjà entendu parler de ce produit mais j’étais sceptique, et comme toi j’en suis arrivée aux mêmes conclusions: trop contraignant pour moi et surtout cela n’enlève que 30% des cheveux blancs, c’est trop peu…
    Pour ma part, à 41 ans, j’ai la chance de ne pas avoir beaucoup de cheveux blancs (largement moins de 10% je pense…). Je fais le choix de garder mes cheveux tels quels, pas de coloration, trop contraignant aussi je trouve sur une brune… Même si parfois j’aimerais ne plus les voir (en effet, leur structure est différente, ils sont plus drus et frisottants), je tiens bon et au moins, je n’ai pas ce dilemme avec la phase de transition.
    Si tu le souhaites, tu peux voir quelques témoignages sur le blog 50 nuances de gris, tu verras des femmes qui ont sauté le pas…
    Et il existe aussi un démaquillant pour cheveux, le Color B4, qui permet d’enlever les colorations et de revenir à un cheveu naturel… Il existe une version spéciale pour cheveux blancs je crois… A voir peut être! Cela réduirait la période de transition 😉 Et au pire, si le résultat ne convient pas, hop, une autre coloration par dessus 😉
    Bonne journée!

    Répondre

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.



Commentez via facebook !