Poulette Blog | Girly, funny, trendy... Une poulette au quotidien !

03 Oct 2016

La pensée Montessori, phénomène de mode ou véritable utilité ?

Si vous êtes maman, vous avez sûrement entendu parler de la pensée Montessori.

Il faut dire que ce mode d’éducation fait parler de lui depuis de nombreux mois et semble sortir du cadre purement pédagogique.

On retrouve maintenant des jeux, livres et guides pratiques dans nos boutiques habituelles et j’avoue qu’en tant que jeune maman je me pose des tonnes de questions sur ce courant.

Vous remarquerez que j’emploie deux formules distinctes pour en parler « mode d’éducation » et « courant »… en vrai, je ne sais pas trop dans quelle case mettre la pensée Montessori…

Je m’excuse déjà auprès de celles qui maîtrisent totalement le sujet, je vais l’aborder dans les très grandes lignes et, surtout, avec mon regard et le peu de connaissances que j’ai…

 

montessori

 

 

Pour en savoir plus sur la pensée Montessori

 

Lors de la présentation presse Oxybul, j’ai pu rencontrer l’équipe dédiée à la création de leur collection et je suis repartie avec plusieurs axes de réflexion.

Mais l’idée générale est que la pensée Montessori prend en compte les besoins de l’enfant pour l’éveiller et le faire gagner en autonomie.

Il ne s’agit pas de lui dicter une façon de grandir, mais plutôt de s’adapter à ses aptitudes pour en faire des forces.

Et cela commence dès le plus jeune âge en ne plaçant aucune barrière (physique comme morale) à son développement.

On parle d’éducation bienveillante, où les rapports de force entre parents et enfants sont absents.

 

Vu de l’extérieur, j’avais un peu le sentiment de parler d’une secte, avec ses adeptes, ses règles de vie…

Je me suis donc plongée dans le bouquin Vivre la pensée Montessori à la maison de Emmanuelle Opezzo (éditions Marabout).

L’objectif n’était pas forcément de révolutionner ma façon d’élever Marcel, mais plutôt de comprendre cette pensée, de prendre les idées qui me paraissaient pertinentes.

Et comme je ne suis pas du genre à suivre un manuel de trop prêt, je pense que, dans les rapports humains, il faut aussi faire avec les caractères de chacun (enfant comme parent).

 

balthazarJe n’ai pas résisté à quelques petits achats chez Oxybul… 
Cette collection de Balthazar aux éditions Hatier Jeunesse est sublime.
Un personnage craquant, des illustrations de toute beauté et une véritable pédagogie.

 

 

Ce qui me plaît moyen

 

Dans la pensée Montessori, il y a une idée centrale dont je ne suis vraiment pas adepte.

Il s’agit de devoir agencer son intérieur à l’arrivée d’un enfant.

Je comprends totalement le fait qu’un enfant doit bouger, toucher et se déplacer pour découvrir le monde, apprendre de ce qui l’entoure et grandir.

En revanche, je suis moins fan du « il doit pouvoir accéder à tout, c’est à vous d’adapter son environnement ».

En gros, on range tout ce qui est fragile, tout ce qui pourrait le gêner dans ses déplacements ou ce qui pourrait être dangereux. Parce que l’enfant doit pouvoir toucher à tout.

On oublie donc les lits à barreaux et on le couche à même le sol (sur un matelas évidemment, c’est pas Koh Lanta non plus !!), on bannit le parc et on freine sur le transat.

 

Et même plus loin : toutes les choses du quotidien et destinées à son enfant doivent être à portée de main.

Ses vêtements pour qu’il puisse les choisir, ses affaires de toilette, ses couverts et la vaisselle pour les repas…

Tout pour lui permettre d’être autonome rapidement.

 

Dans l’absolu, ok, je comprends l’idée.

Mais dans mon esprit, je suis plutôt pour l’apprentissage des limites.

Je n’ai rien chamboulé de mon intérieur et j’expliquais à bébé ce qu’il pouvait faire ou non.

Il y a toujours la curiosité d’aller toucher et manipuler les petites choses qui l’entourent, mais je l’accompagnais en lui montrant pourquoi ce vase n’était pas un jouet, à quoi il sert et je lui proposais une autre curiosité à découvrir.

Pour le moment, nous n’avons pas d’accident à signaler.

Marcel est un petit garçon très mignon j’avoue.

 

Quant au quotidien, je suis bien entendu pour l’autonomie, mais n’est-ce pas une façon de grandir trop vite aussi ?

Mettre un marche-pied pour donner accès à tout à Marcel dans la cuisine par exemple ? Ca me fait flipper…

 

Depuis ces premières heures, je parle énormément à mon loulou.

Je lui raconte tout, le programme de la journée, qui on a vu, ce qu’on va faire, et surtout quels gestes je fais et pourquoi.

Quand ma gestuelle est nouvelle, il me demande de lui-même « tu fais quoi maman ? ».

Nous sommes déjà dans le descriptif, mais nous passons à la pratique petit à petit…

 

 

Ce qui me plaît vraiment

 

Mais il y a des idées qui m’ont vraiment parlé et qui m’ont ouvert les yeux sur le mode de fonctionnement de ce petit être qui grandit près de moi.

Par exemple, je suis totalement en phase avec le fait que chaque enfant a ses forces et son rythme.

Alors que l’école d’aujourd’hui a des attentes très précises au fil des classes (à tel âge, il faut savoir écrire son prénom, ou compter jusqu’à 10, ou reconnaître les couleurs par exemple…), je pense que chaque enfant a sa façon individuelle de grandir.

Ce n’est pas parce que sur le papier il doit pouvoir faire des additions en CP (je dis n’importe quoi, je ne connais pas le programme, c’est juste un exemple) qu’il est en retard s’il ne sait pas encore les faire.

Peut-être que c’est un littéraire qui connaît son alphabet par coeur, peut-être que c’est un fan de nature qui connaît les saisons et les planètes…

Alors que la société lui impose de savoir compter, il est peut-être en avance sur plein d’autres choses.

Je trouve que c’est particulièrement triste pour un enfant de ne pas pouvoir assouvir sa curiosité pour un thème qui le passionne.

Et c’est vraiment frustrant pour un parent d’avoir le sentiment que son enfant est en retard ou dans l’échec juste parce qu’il ne rentre pas « dans les cases ».

 

nature-et-decouvertes

Chez Nature & Découvertes, vous pouvez aussi retrouver une collection de jeux d’apprentissage inspirés par la pensée Montessori. Voici mes deux coups de coeur !
La Mallette des lettres mobiles à 39,95 euros mais j’attends que Marcel soit un peu plus grand.
La Boîte de couleurs à 22,95 euros que j’ai déjà achetée et avec laquelle Marcel fait plein de jolies combinaisons.

 

 

La recherche de la maternelle parfaite

 

A presqu’un an du grand jour, je suis déjà dans la recherche d’une maternelle pour la rentrée 2017 de Marcel.

Celle dont je dépends est à plusieurs kilomètres (les bonheurs de la vie à la campagne) et j’ai justement découvert une école Montessori juste à côté de chez mes parents.

Gros points positifs : il s’agit d’une école bilingue anglais (vu mon niveau minable, je serai incapable d’éveiller Loulou à cette langue) et surtout la présence d’un petit potager bio à disposition des enfants et qui sert également pour préparer les repas.

C’est donc pleine d’enthousiasme que j’ai demandé un devis.

 

Ma demande concerne l’inscription de Marcel en petite section de maternelle, pour 4 jours par semaine, avec les déjeuners, et 1 heure de garderie tous les soirs (de 16h30 à 17h30).

Tarif annoncé : 900 euros par mois.

 

Vous n’êtes pas tombées de votre chaise ?

Moi si !!!

 

Sur le moment, je me suis demandée comment il était possible de demander le prix d’un loyer (d’un bon loyer !!!) pour faire de la pâte à modeler.

Mais j’ai pris une profonde respiration, un peu de recul aussi, et j’ai écrit à la directrice de l’établissement en question.

 

Je lui ai fait part de mon incompréhension et ma surprise face à un tarif aussi élevé plutôt proche de et celui d’une école de commerce. Et je lui ai parlé d’une des premières raisons d’être de la pensée Montessori : l’ouverture aux autres, l’humanité, l’empathie.

Visiblement, seuls les parents de CSP+++++++ sont en mesure d’offrir ce type d’enseignement à leurs enfants.

Sans parler d’une quelconque gratuité puisque nous sommes dans un établissement privé, je trouve que c’est totalement exagéré et particulièrement triste de ne pas pouvoir offrir une mixité sociale.

 

La directrice a pris le temps de me répondre en me disant que les frais de fonctionnement étaient particulièrement élevés.

Un mail de 5 lignes avec plus d’une dizaine de fautes d’orthographe et de syntaxe.

Ça a fini de m’achever…

Les fautes d’inattention passent, les erreurs de frappes aussi, mais un tel niveau de français pour une directrice d’école, chez moi ça ne passe pas.

Il va donc falloir chercher une autre école…

 

 

En conclusion

 

Evidemment, si on pensait qu’être parent était une chose aisée, la vie nous rappelle tous les jours que c’est une mission !!

Alors je suis super curieuse à l’idée de découvrir de nouvelles méthodes, de nouveaux conseils.

 

Dites-moi les poulettes mamans, vous en pensez quoi de la pensée Montessori ?

Pour celles qui ont leurs enfants dans ce type de structure, vous avez vu des évolutions, un changement chez vos loulous ?

Certaines ont-elles une expérience négative ?

Et sinon, à la maison, même pour celles qui ont leurs loulous dans une école classique, vous avez appliqué certains principes ?

 

J’ai hâte de vous lire !

C’est un sujet qui me passionne !

 

 

 

20 commentaires sur “La pensée Montessori, phénomène de mode ou véritable utilité ?”

  1. Minnie

    Oh ma Poulette !!!!!!

    Si tu savais comme ce post tombe à pic !!! Je vais essayer de faire court mais ce n’est pas gagné.
    Martin a 11 mois. Il fait du 4 pattes, se met debout constamment et on est en plein dans l’apprentissage : ça tu peux faire mais ça non.

    J’ai eu une discussion il y a 10 jours avec le pédiatre de Martin sur la théorie du Non. Je lui ai précisé que j’avais du mal à dire autre chose… Et il m’a dit que le « non » est essentiel, il faut que l’enfant sache qu’il y a des limites. La frustration entraîne l’envie et c’est donc bien m’a-t-il dit.
    J’étais rassurée. Malgré tout, je me suis penchée sur la méthode Montessori.

    Et comme toi, EXACTEMENT COMME TOI, il y a des choses avec lesquelles je ne suis pas du tout en accord. Les mêmes choses que toi en fait : réagencer son intérieur, le lit au sol (hahaha la blague avec un p’tit bonhomme qui adore bouger, c’est juste impossible), idem pour la cuisine (le mari de la nounou est un ancien pompier pro et pour lui, les enfants n’ont rien à faire dans la cuisine ! sauf quand c’est pour un projet culinaire en commun, comme la confection d’un gâteau ou autre).

    Comme toi, je parle à Martin de tout depuis sa naissance. Quand il touche à un objet « interdit », certes, je brandis un « non » mais je lui explique pourquoi. Même s’il ne comprend pas exactement ce que je lui raconte.
    Je ne suis pas non plus dans l’optique : « tu touches à cette plante ? Pas de souci, je vais te montrer comment l’arroser ». Non, désolée. Martin a 11 mois. Je ne vais pas comment lui montrer comment arroser une plante. En revanche, hier, il faisait beau, nous étions dehors et oui, il a eu droit de toucher à un pot de fleurs, à malaxer la terre. Donc c’est oui ou un non, à conditions. Voilà…

    Mais comme toi, encore une fois 😉 , j’adore les « jeux » Montessori. Martin a d’ailleurs eu lors de son 1er Noël une bonne partie des jeux Montessori pour nourrisson de chez Nature et Découvertes. Et d’ailleurs, sur sa liste d’anniversaire et de baptême, j’ai mis d’autres jeux d’éveil de la collection Montessori chez Nature et Découvertes.
    Et j’aime la façon dont les livres doivent être exposés dans une chambre d’enfant, dans des bacs plutôt que sur une étagère avec simplement les reliures en observation. Il y a ce genre de bacs à la bibliothèque de ma ville et Martin a été directement fouiller dedans, il a sorti des livres, regardé, etc. Donc dans sa liste d’anniversaire, je vais aussi rajouter ce genre de bibliothèques.

    Comme toi (décidément !!!), j’ai été sur le site de l’asso française Montessori pour repérer les écoles. Elles sont bien trop loin de chez moi dc j’oublie. Et quand je vois ton expérience, la lettre de la directrice, eh bien je trouve que ça craint.

    En bref, je prends ce qui me plaît et je le laisse le reste 😉 J’avais dit que je ferai court, c’est raté !

    Bisous Poulette

    PS : et comme toi (rhooooooooo décidément), j’attends les commentaires de tes autres lectrices 😉

    • Cindy

      Bonjour

      Je me permets de confirmer que certaines « nouvelles » maîtresses et peut être maîtres aussi fonctionnent avec quelques préceptes Montessori sur la notion du temps notamment
      J’ai été agréablement surprise à la réunion de rentrée de la grande et en discutant avec une collègue elle m’a dit que ca se rapprochait de la pensée Montessori….

  2. Blondy Valentine

    900 euros par mois pour une maternelle ?!? Montessori, ok, mais maternelle quand même ! Quand j’étais plus jeune je suis allée dans un lycée privé (le reste de ma scolarité s’est passée dans le public) et ça a coûté environ 1500 euros… à l’année ! Après, dans le public, sache que certains professeurs des écoles incluent un peu cette pédagogie 🙂

    Bisous bisous
    Blondy Valentine

  3. Blondy Valentine

    Oh et oui, le mail de la directrice bourré de fautes… Je trouve ça moyen ! Pas de regrets !

  4. Cindy

    Merci Poulette d avoir écrit cet article
    J’ai deux filles la première est en moyenne section et a 4 ans, la seconde termine sa crèche et a 2 ans.
    Je suis en pleine réflexion sur l’éducation, les activités pédagogiques et la méditation chez l’enfant
    Je cherche à aller au delà de ce que les grandes surfaces nous proposent mais je suis comme toi limitée par certaines idées, préceptes
    Et puis appliquer une telle méthode veut aussi dire modification de la façon de penser des 2 parents et la dessus je ne suis pas sûre de réussir à convaincre papa…
    Alors j’attends les autres commentaires pour avoir plus d’infos. …

    Biz Poulette

  5. Bonjour Manuella,

    Avec mon conjoint nous sommes de grands adepte de la pédagogie Montessori, je travail en crèche et c’est une pédagogie que l’on utilise avec mes collègues mais je suis comme toi je ne suis pas adepte pour que ma fille puisse accéder a tout.
    En quelques semaines j’ai découverts dans plusieurs boutiques des jeux Montessori, j’espère que cela permettra un large choix .à des prix moins élevé par la suite et pas le contraire par effet de mode.
    Bonne journée.
    Céline

  6. faidide

    Bonjour,
    j’ai deux filles de 3ans et 16 mois. Moi aussi je m intéresse à la pensée Montessori mais je prends et je laisse… Il faut surtout faire les choses avec lesquelles nous sommes en harmonie… Pour ma part j’adore voir ma fille de 3 ans de plus en plus autonome: la pensée montessori (mais je ne suis pas non plus une grande expérimentée) favorise en effet l’accés aux enfant et donne des pistes d’activités de la vie quotidienne en fait: faire un gateau (d’où le marche pied : perso j’ai acheté celui d’Ikéa à 2 marches depuis plus d’un an et il me sert tous les jours: laver les mains, laver les légumes, etc ma fille adore). Ensuite, j’ai acheté sur le bon coin il y a 3 semaines le meuble verbaudet dressing de petite taille avec un miroir intérieur et sur roulette: ma fille prend une tenue le matin (j’en prépare plusieurs le dimanche soir en fonction de la météo) et commence seule à s’habiller (enfin parfois elle veut maman pour commencer). bref tout ca pour dire qu’elle adore avoir un meuble adapté à sa taille (et moi aussi quand elle s habille seule et que nous sommes préssées par le temps). La collection Balthazar j’adore: ma dernière à le livre « JE T’AIME » et adore, entre autres livres… J’ai testé les lettres rugueuses aussi: pour le moment ma fille (ainée) n’accroche pas…
    J’ai aussi un livre « une année d’activité détente avec mes enfants  » que je trouve génial pour donner des idées d’activité à faire avec ses enfants …
    bref On parle beaucoup Montessori car il y a aussi beaucoup de business autour de ce thème… la preuve : l école à 900EUROS….
    De notre côté, pour l’école ma fille vient d’entrer en maternalle en école privée (1500euros pour l’année, 4 repas compris mais sans garderie car je la recupère): j’adore le rythme sur 4 jours et non 5, et ils pratiquent aussi du montessori: en gros, ce sont des casiers avec des activités de la vie quotidienne que les enfants peuvent prendre pendant un certain temps de la journée: ex: une boite d’oeufs, une pince et une petite boule: le principe: faire passer la boule d’emplacement en emplacement.. c’est tout bête mais ca entraîne la dextérité… Ils font les anniversaires une fois par mois, et donc cuisinent, etc…
    bonne journée
    Marine

  7. Magali Gomes

    Bon alors je vais faire ma rabat-joie !
    Je suis globalement contre ce mode d’éducation ou courant ou pensée ou secte ou je ne sais quoi, à mon sens il est effectivement essentiel de se préparer à l’arrivée d’un enfant en changeant quelques habitudes (certaines mauvaises d’ailleurs) mais ré-agencer entièrement sa maison et changer toutes ses habitudes et son organisation pour (ou finalement à cause de l’enfant…!) non pour moi c’est inconcevable
    Je ne prétends pas être la mère parfaite que j’avais rêvé d’être au contraire bien souvent je culpabilise pour tout un tas de choses mais bref je pense sincèrement que la frustration est essentielle au développement de l’enfant, je ne conçois pas une école maternelle ou primaire sans règles, ça veux dire que les enfants Montessori débarquent au collège avec les difficultés que rencontrent déjà tout un chacun, mais en plus avec la notion de règlement à intégrer ?!? 😱😱😱
    Apres peut-être que ça fonctionne mais je suis persuadée, connaissant les loulous, que ça aurait été leur perte !! Mon fils a eu une année une maîtresse un peu dans ce délire là, alors effectivement c’était royal, jamais de punitions, jamais de mauvaises notes, jamais de mots dans le cahier, moi qui pensais du coup que tout était génial, quelle ne fut pas ma colère quand l’année suivante, avec une maîtresse classique, je me suis rendue compte que c’était là cata, ça a été dur pour lui et pour nous aussi parce que du jour au lendemain son mode de fonctionnement ne passait plus !
    Concernant le prix 🙈🙊🙉🙈🙊🙉 je suis………….dubitative……. Mes enfants sont dans le privé et rien à voir au niveau tarif !!!! Les frais de scolarité sont d’environs 1100/1300 euros à l’année en fonction du niveau ! Ça donne l’impression de vouloir faire une petite communauté de riches !!!
    Le retour à la réalité sera compliqué je pense pour des enfants qui auront évoluer sans limite, à 900€/mois, le jour où ils découvriront la vraie vie !!!
    Bon pour résumer tu l’aura compris…au delà de ne pas être pour, je suis même contre !
    Bisous Bella !

  8. Alors je ne suis pas maman mais je vois cette méthode partout, du coup je me posais la question de savoir à quoi servait cette méthode. Mon ressenti sur cette méthode est qu’il y a à prendre et à laisser. Je suis pour laisser l’enfant évoluer à sa manière et de lui donner toutes les cartes pour qu’il comprenne et apprenne par lui-même, mais de là à tout mettre à sa portée, je trouve ça limite. Comme tu le dis : ce n’est qu’un tout petit, il faut aussi lui mettre des limites. Bises Manuela !

  9. Melody

    C’est intéressant d’avoir ton avis que je partage. Je ne suis pas maman mais maîtresse en petite section.
    Je n’ai pas la formation Montessori parce qu’elle coûte cher ! Et ne vaut pas le coup dans une école publique.
    Mais je m’en inspire grâce à Internet et Pinterest. Je propose des jeux en autonomie de manipulation. C’est genial !
    Malheureusement dans les classes Montessori ils sont 8 ou 10, et pas 30 dans nos classes à nous donc difficile de tout conjuguer…
    nature et découvertes : c’est top pour les jeux !!
    À bientôt

  10. Pour moi, je ne suis pas dans le trip Montessori, car la base du Montessori c’est que les enfants évoluent en s’échangeant les « savoirs ». Par ex Luc connait les formes il partage avec Marie qui connait les couleurs, à la fin Marie et Luc connaisent les formes et les couleurs…
    Donc Montessori tout seul c’est pas possible!
    Mes enfants ont été en maternelle classique, ça c’est bien passé. Ensuite on va à la bibliothèque, à la médiathèque, visiter des fermes pédagogiques… On essaie d’ouvrir leur connaissance à leur demande. En grande section ma fille nous a questionné sur les étoiles et les planètes donc direction la bibliothèque pour trouver des ouvrages, puis on a lu ensemble et on a échangé. A chaque fois, qu’elle pose une question je lui demande d’abord que qu’elle en pense et ensuite on verifie s c’est vraiment ça. Elle est actrice de ses découvertes. Mon grand fonctionne pareil. On vera pour la 3ème.
    Bon courage dans ta recherche de l’école idéal pour Marcel.
    Bises

  11. aurel aurelg

    coucou
    je prends ce qui me plait et je laisse ce qui me plait moins (pas de barreaux au lit bébé par exemple, moi qui suis une maman stressée c’est impossible de savoir qu’il pourra se lever et se balader tranquille jusqu’a la porte et l’escalier … oui je vais mettre une barrière mais mon mari ou mes enfants tête en l’air sont capables de l’ouvrir et pas la refermer) par contre l’idée sur l’éveil j’adhère complètement ! Par contre je n’aurais pas les moyens d’investir des milles et des cents dans une mater spécialisée lol

  12. Julia

    Bonjour Poulette !

    Merci pour ce post, c’est intéressant de voir le point de vue de différentes personnes sur le sujet bien complexe qu’est la pensée Montessori.
    Pour ma part, je n’ai pas encore d’enfants mais j’ai eu la chance de bénéficier de ce système étant petite, de la maternelle jusqu’en CM1. J’ai par la suite changé de système pour intégrer une école plus « classique » (ou du moins autre que Montessori) et j’ai eu beaucoup de mal à m’y adapter.
    Montessori n’est pas nécessairement une pensée à appliquer jusqu’au bout des ongles mais il est vrai que mélangé à la sauce de chacun ça apporte de grands changements chez les enfants ! Pour ma part, cette pensée m’a permis d’avancer à mon rythme et de développer une curiosité nouvelle pour beaucoup de choses alors que le second système scolaire, plus rigide, m’a plutôt poussé à rester dans ces cases dont tu parles et à ne pas dépasser ce qu’on attendait de moi.
    De plus, cette pensée permet aux enfants de découvrir certaines valeurs au niveau de leur autonomie comme par exemple la confiance en soi, la poursuite de l’aventure de la découverte ou même encourager la sociabilité: en occupant l’espace plus naturellement et avec moins de restrictions les enfants vont développer des esprits d’equipe, d’entre-aide, coopération…
    Cependant, il est vrai que c’est une pensée qui peut déranger parce qu’elle implique (selon mon avis!!) un travail main dans la main entre les parents et les enseignants et une implication totale dans le monde de son enfant. Et malheureusement même si on en a toutes envies, parfois entre le travail, le quotidien, le conjoint et le reste de la famille et de ce qui nous entoure, ce n’est pas toujours très simple!
    En tout cas, c’est une super idée de prendre ce qui te plait (à toi et aux autres lectrices) et retravailler à ta sauce ce qui te plait moins !
    Et en effet, c’est pas nécessaire de dépenser des tonnes dans quelque chose comme ça quand on peut le faire à la maison ou de manière moins coûteuse (et tout aussi bien) !!

    Bon courage à toi avec Marcel, et à toutes les lectrices et les petits coeurs,

    – Une étudiante qui te lis souvent et pour qui la pensée Montessori a super bien fonctionné!!

  13. Cindy1209

    Mon fils éthanol vient d’entrer chez une nounou mais je me pose déjà tout plein de question. Je pense que c’est normal mais en tant que maman j’ai peur qu’il puisse lui arriver quelque chose à l’école publique car surveiller autant d’enfants en même temps c’est juste impossible , et puis être à son écouté pas vraiment avec tout ce que j’entends autour de moi ( par ex : on met tous les enfants autour d’un table pour le goûter et les parents viennent les chercher . Ceux qui n’ont personne à 16h pleurent car ils ne partent pas de l’école comme les autres mais restent à la garderie. Je trouve cette méthode cruelle et pourtant ça se passe à deux pas de chez moi!)
    Je pense que financièrement faudrait que je me prostitue pour l’école à 900 euros et comme tu dis « pour une directrice qui fait des fautes d’orthographes »: non merci! Ps : j’espère ne pas en avoir fait .. Lol
    Hâte de lire la suite de tes aventures avec marcel

  14. Ehan pas éthanol ( téléphone je te hais de transformer mes mots 😁)

  15. Ahhhh la fameuse pensée Montessori actuelle … celle-ci bénéficie d’un look de star actuellement avec un podium bien agencé! Hors elle existe depuis de nombreuses années.

    Cependant elle a souvent été enseignée à une élite, ce qui en fait actuellement une méthode privilégiée.
    Et comme tu le dis tout n’est pas bon à prendre. S’en inspirer peut-être une vraie richesse, notamment pour penser davantage avec l’enfant et s’adapter à lui.
    Calquer totalement cette méthode n’est à mon sens pas servir l’enfant. Je trouve que dans bon nombre d’excercices l’enfant se retrouve face à lui même,, sans cadre ni consignes.
    Un enfant, tout âge confondu à besoin de cadre, de limites et de repères. Ce qui je trouve fait parfois défaut dans cette méthode.

    Étant éducatrice de jeunes enfants et travaillant en crèche, nous inspirons de cette méthode, de manière lointaine, ainsi que de celle de Loczy.
    Je ne pourrais travailler au quotidien avec cette méthode à 100%.
    Mais certains aspects en sont agréables (l’autonomie, la bienveillance, l’accompagnement, la valorisation)
    Et maintenant avec ma fille de presque 1 an je m’y prend de la même manière. Nous n’avons pas utilisé de parc, très peu le transat et elle a développé sa motricité à son rythme. Mais hors de question que mon appartement ressemble à une crèche ou une aire de jeux’!

    Là encore quand on voit le tarif de la maternelle Montessori, on comprend que la méthode reste fermée et destinée à une élite. …

  16. perso, je trouve que c est un phenomene de mode, et les marques, ecoles privées etc.. surfent sur la vague a fond… le truc qu il faut pas oublier c est que cette methode etait destinée a l origine a des enfats pauvres et/ou handicapés… maintenant, si on veut inscrire notre marmaille dans ce genre d ecole il faut etre plutot avec un bon porte feuille…
    je pense que c est vraiment de bons conseils, de bonnes methodes, mais on peut essayer de le faire chez soi avec nos loulous avec des choses tres simples et qui coutent pas un centime… 🙂

  17. charrier laura

    bonjour , je trouve cela super pour l’éveil des sens des enfants 🙂

  18. Fanny Bibou

    Je suis très branchée éducation bienveillante, mais j’avoue que ce que je sais que la pensée Montessori va de pair avec ce que je ressens au fond de moi par rapport à l’éducation de mes enfants, c’est à dire de la bienveillance et out cela est assez instinctif finalement. J’aime beaucoup me renseigner sur Montessori et l’éducation positive car parfois cela complète mes sentiments avec des actions concrètes auxquelles je n’aurais pas pensé toute seule 🙂 J’adore la collection de livres Balthazar!

  19. Ledoux

    J adore cette méthode je trouve cela très bien pour les enfants

Les commentaires sont fermés.