Poulette Blog | Girly, funny, trendy... Une poulette au quotidien !

17 Juil 2014

Les joies de l’allaitement ou comment nos seins deviennent bar / resto / doudou / pharmacie

Jusqu’à J-1 je ne savais pas si j’allais allaiter ou pas…

C’est que de cette décision dépendra le rythme des semaines ou mois à venir, il ne faut pas la prendre à la légère !

Il y a les « pour » :
– le lait maternel est le meilleur pour bébé
– ce sont des moments de complicité magiques
– ça permet de perdre plus vite les kilos de la grossesse
– c’est carrément plus économique et pratique que les biberons

Et évidemment autant de « contre » :
– papa est mis à l’écart
– ça fait mal
– on ne peut rien faire, bébé dépend totalement de nous
– on est pas des vaches à lait

 

Malgré quelques réticences, quand je suis arrivée le jour J hurlant de douleur (explication : je suis passée de 0 à 9 en 1 heure avant d’arriver à la maternité…), j’ai vaguement répondu « oui » à la question fatidique.

 

Et je ne l’ai pas regretté…
Marcel a été posé sur mon ventre et la magie a opéré…

Il a glissé jusqu’à mon sein qu’il a agrippé de ses petites mains parfaites, puis il a goulûment englouti le mamelon dans sa petite bouche parfaite et enfin il a planté son regard dans le mien avec ses petits yeux parfaits.

 

Tout était tellement simple, tellement naturel et tellement beau…
À quelques détails près, j’avais un peu la dégaine de Natalia…

 

Natalia-Vodianova-allaite-son-bebe-sur-Instagram_visuel_article2

 

À quelques détails près et surtout, uniquement à ce moment la !
Parce que oui c’est magnifique l’allaitement, mais c’est difficile aussi… Ok mais c’est magnifique… Mais c’est aussi dur !

 

À la maternité, une après-midi de grosse colère de Marcel, la puéricultrice me demande de m’éloigner.
Quand je lui demande pourquoi, elle me répond « vous sentez le lait ».

Nos bébés tout mignons et tout potelés, en vrai ce sont des petits animaux, voire des mini-vampires !!!
J’aurai du l’appeler Édouard !!
J’avoue que les 3 premiers jours, quand on se retrouve seule avec ce petit être qui nous appelle toutes les heures pour téter, de jour comme de nuit, on a envie de tout envoyer balader.

Et puis on prend le rythme.

 

Ensuite, on rentre à la maison et c’est le florilège des avis, essentiellement de la part des générations précédentes…
J’ai eu le droit à tout, des absurdités aussi grosses qu’un bonnet H !

S’il veut téter autant c’est que ton lait n’est pas nourrissant.
– Ce n’est pas à lui de décider quand il doit manger. Tu dois dès le début imposer les horaires des tétées.
– Moi j’ai pas pu, j’avais pas de lait.
– Allaiter ça abime les seins.
– Tu vas avoir des crevasses, des abcès, des infections.

Honnêtement, je me suis sentie perdue parfois et j’avais vraiment peur de mal faire ou d’avoir fait le mauvais choix…
Mais j’ai la grande chance d’avoir accouché dans une clinique pro-allaitement et d’être suivie par une conseillère en lactation qui m’apprend tout plein de choses !

Il peut bien sûr y avoir des bobos, des accidents de parcours, certaines choses sont au cas par cas. Mais je vais tout de même vous donner quelques idées, je trouve que c’est super intéressant à savoir.

 

 

En France, nous sommes très en retard sur la prise en charge de l’allaitement…
Il existe peu de personnel formé, du coup des mamans laissent tomber parce qu’elles ne sont pas assistées.

Le regard de la société est assez négatif contrairement à d’autres pays qui trouvent que c’est un geste naturel (difficile d’allaiter dans un lieu publique sans se faire dévisager).

Le congés maternité n’est d’ailleurs pas vraiment adapté aux recommandations de l’OMS pour qui l’idéal serait d’allaiter 6 mois (bon, je vais déjà essayer de tenir 3 mois !!).

Tout ça est certainement lié à la libération sexuelle de la femme sans les années 70 : il y a eu un conflit entre le fait de disposer de son corps (liberté sexuelle, pilule, mini-jupe…) et celui de donner le sein.

À ce moment-là, les maternités ont prôné l’utilisation du biberon.

 

Effectivement le fait d’allaiter est totalement naturel, après tout nous sommes des mammifères mais il n’a rien d’inné ! Quand on se retrouve avec un nourrisson dans les bras, on sait pas franchement quoi faire.

C’est souvent la mauvaise position du bébé qui provoque des crevasses ou des abcès.

Avoir mal les premières fois ou en début de tétée c’est normal. Si on a mal tout le temps, on consulte pour éviter les bobos et l’inconfort !

 

Pour moi le plus difficile à gérer c’est le rythme. Parce que les premières semaines, bébé réclame toutes les 2 heures !!!

J’ai fait le choix d’être à son écoute et à sa disposition les 3 premiers mois.
Après tout, autant bien faire les choses.

Les spécialistes de la lactation disent qu’il se régule tout seul (d’ailleurs cette semaine, on a eu 3 nuits de 6 heures !!!!!)

Mais bon toutes les 2 heures, ça pique les yeux quand même…

C’est que nos nénés sont multi-tâches !!

1- Ils donnent à manger
2- Ils donnent à boire
3- Ils servent de doudou et de réconfort : la chaleur de maman, son odeur et les battements du cœur ont été les seuls repères de bébé pendant 9 mois…)
4- Et puis ils permettent d’avoir moins mal au bidon : les nourrissons ont bien souvent des coliques et des douleurs liées à la digestion. Le fait de téter leur fait sécréter des endorphines qui les apaisent.

Et c’est sans compter avec les pics de croissance aussi…
Tu penses que Loulou a trouvé son rythme et baaaam il redemande comme à ses débuts.

Dans ce cas, tu laisses faire et tu stoppes toute activité pendant 2 jours 🙂

 

Quand Marcel n’est pas accroché à mon sein, c’est Poulet qui prend la relève : les jeux d’éveil, le bain, les câlins… Papa a plein de jolis moments à partager avec bébé même sans biberon !

 

Quand aux mamans qui ont peur de ne pas avoir de lait (ou de bon lait), il n’y a aucune inquiétude à avoir !

Au moment de l’accouchement, quand le placenta est sorti, nos seins fabriquent immédiatement du colostrum (qui deviendra du lait dans les 3 jours qui suivent).
Le corps a compris que bébé n’était plus nourri à l’intérieur du ventre mais qu’il était dehors.
Magique, non ?

La production de lait est totalement liée à la consommation de bébé : plus il tête et plus on en fabrique.
Impossible de ne pas en avoir !

C’est pour ça qu’il faut le laisser téter quand il réclame pour que la fabrication se mette en place.

 

Quand à la consistance du lait maternel, au fait qu’il ne nourrisse pas assez, c’est extrêmement rare et concerne les mamans très malades.
Encore une fois la nature se charge de tout : une maman dénutrie qui allaitera son bébé puisera dans ses ressources pour lui donner du bon lait.

 

Avouez que vous ne voyez plus vos seins de la même façon, hein ?!

L’allaitement reste un choix très personnel (dans lequel papa a aussi un avis qui compte je pense), il n’y a ni bonne ni mauvaise décision.
Le tout est de faire de son mieux.

Au bout de 3 mois, je vais devoir réfléchir à la suite.
Et oui, les vacances seront terminées et la crèche prendra le relai.

Alors tire-lait pour lui faire des biberons ou lait en poudre pour la journée et nénés de maman matin et soir…
C’est encore en réflexion et j’ai 2 mois pour me décider…

 

Pour celles que ça intéresse, je vous prépare un petit article avec ma panoplie spéciale allaitement. Il y a quelques trucs qui m’ont sauvé la vie !!

 

 

 

 

35 commentaires sur “Les joies de l’allaitement ou comment nos seins deviennent bar / resto / doudou / pharmacie”

  1. Marion M

    Ah je suis contente de lire ça sur un blog lu, connu et accessible !
    Peut être que les préjugés vont décamper dans l’esprit de certaines femmes et de certains hommes 🙂

    Bon allaitement !

    • Poulette Nela

      Merci pour ton petit mot !

  2. Le meilleur conseil qu’on m’ai donné sur l’allaitement venait d’une jeune sage-femme: « Pour votre bébé, n’écoutez personne, faites-vous confiance! »
    Ça fonctionne pour beaucoup de chose.
    Bises

    • Poulette Nela

      C’est exactement ça ! Un peu de bon sens aussi et ça va.
      L’avis du papa est utile aussi parfois… Sinon on peut paniquer pour rien !

  3. Oh que oui je suis intéressée par tes retours d’expérience!

    Je partage ton avis mais je ne sais rien encore de cette expérience qu’est l’allaitement .. mais d’ici un mois je vais tout découvrir et je prends tout le meilleur qu’on puisse me dire!

    Pour la conseillère en lactation, tu l’as vu avant l’accouchement ou après?

    Merci et à très vite 🙂

    • Poulette Nela

      Il est tellement difficile de se faire une opinion avant… Je compatis !
      La conseillère, je l’ai vue avant en groupe pour une réunion d’information de 2 heures, puis à la maternité 2-3 fois et depuis mon retour 2-3 fois aussi pour des petits bobos. Et puis elle est dispo au téléphone si questions, c’est top !

  4. C’est vrai que les gens adorent là encore donner leur avis et parfois un peu de fatigue et un coup de mou et on a vite fait de les écouter…
    Tu as bien fait pour la conseillère en lactation, c’est important d’avoir une personne dédiée à ça et à qui on peut poser toutes les questions du monde voire exprimer ses doutes, angoisses ou tout ce qui nous pose souci.
    Dès le moment où j’ai été enceinte je savais que je voulais allaiter, je ne me suis jamais posé la question mais c’est vrai que rien n’est fait pour aider les femmes allaitantes, et le congé maternité de 3 mois seulement n’aide pas…
    Allaiter c’est naturel mais pas si facile, c’est vite fait de se décourager les premiers temps mais lorsqu’on tient le coup c’est un pur bonheur. J’ai allaité pendant 7 mois, ça a été dur avec la reprise du boulot au bout de 3 mois, je faisais téter ma fille le matin et le soir et je tirais mon lait au boulot. La journée la nounou lui donnait du lait en poudre, parfois mon lait si j’en avais assez. Je sais que certaines crèches n’acceptent pas le lait maternel, renseigne toi quand même histoire de ne pas avoir de mauvaises surprises.
    Pour finir ce si long commentaire, l’arrêt de l’allaitement a été plus difficile pour moi que pour ma fille, j’aimais tellement ça qu’il a été dur de m’arrêter mais je suis contente de l’avoir fait pendant 7 mois et je le referai sans hésiter !

    Des bisous ma belle, j’espère que tout se passe bien pour vous trois et que vous profitez à fond 🙂

    • Poulette Nela

      Merci pour ton mot ma belle !!
      Tout va bien oui, on trouve nos marques petit à petit…
      Plein de bisoussss

  5. IsaPhantasien

    Super ton article ! Moi aussi j’ai allaité pendant 6 mois. Surtout les filles n’écoutez pas les gens autour de vous ! Ne gardez que le positif. Moi aussi j’ai eu des réflexions du genre : il a pas assez à manger, c’est pour ça qu’il pleure, tu as du mauvais lait ….. Là je suis enceinte du 2 eme et je peux vous dire que ceux qui me diront ça, ils vont m’entendre ! J’ai été suivie par une sage femme pendant toute ma période d’allaitement. Je vous le conseille vivement !!! C’est un super soutien. Au début je la voyais toutes les semaines. Bref, c’est une belle expérience que je vais bien recommencer. Effectivement, c’est pas toujours facile mais je n’ai aucun regret !

    • Poulette Nela

      Les débuts sont difficiles. J’espère qu’il ne va pas tarder à espacer les tétées parce que je commence à fatiguer un peu…

  6. Vikie

    Bonjour Poulette,
    Juste une remarque enfin plutôt un attention pour l’allaitement matin et soir… je raisonne (pardon mais mes études m’ont permis d’étudier cela mais chez les animaux de rentes ^^) en fonction des vaches allaitantes. Prépare progressivement cette transition surtout si tu n’utilise pas le tire lait. Le risque étant que ton corps ne comprenne pas pourquoi soudain le rythme est réduit et qu’il n’arrive pas à sécréter en quantité suffisante du lait. Chez les vaches il y a des problèmes de mammites (en général la mamelle devient chaude et douloureuse, et le lait est pleins de grumeaux….mais par contre impossible de dire si chez la femme le même phénomène intervient). (Tiens si tu as la réponse, je suis curieuse de savoir)
    En tout cas, une bien belle décision d’allaiter, je sais que de mes deux plus proches amies, l’une d’elle a pu allaiter pendant 3 mois, le troisième mois la pédiatre lui a recommandé de passer à de la nourriture solide et l’enfant a adoré, transition directe au purée de carottes. Magique (même si le bibi n’est jamais très loin).
    Nous n’avalons pas encore discuté de la transition, la dernière fois que nous nous sommes vu il y avait toute la famille autour de nous, ce n’étais pas idéal pour discuter ^^

    • Poulette Nela

      Oui surtout pas de changement brutal !!
      J’ai ddv avec la conseillère dans quelques jours pour justement penser à la suite !

      • Vikie

        Je me doutais que tu lui demanderais mais comme j’ai une connaissance qui l’a fait brutalement, j’ai préféré le dire ^^
        Tu nos diras (si te le souhaite) comment elle te conseille, c’est toujours intéressant de voir les expériences de chacunes

  7. Lili

    J’étais une pro-allaitement pendant toute ma grossesse, pour moi c’était sur: allaitement puis allaitement mixte en reprenant le boulot. Mais ma fille en a décidé autrement, nous avons pu repousser le passage au lait maternisé avec des subterfuges mais ça n’a duré que 6semaines.
    En plus de ma grande déception, il a fallu s’y retrouver parmi la quantité de lait et tout les conseils divergent (L’OMS interdit aux marques de communiquer sur les laits 1er age afin de promouvoir le lait maternel…).
    En plus de cela, il faut passer outre les commentaires désobligeant comme quoi ce qu’on fait n’est pas bien pour bébé, seul le lait de la maman est bon… Culpabilité + déception + hormones ça ne fait pas bon ménage.

    Bon courage à toutes celles qui veulent allaiter bébé et pour qui cela ne se passe pas super bien!

    • Poulette Nela

      Oui !!! Quelle déception ça doit être !!
      J’ai effectivement entendu parler de cette publicité contrôlée.
      Mais tu sais 6 semaines ça me semble bien quand même !
      La conseillère me disait : faites ce que vous pouvez, c’est toujours bénéfique pour bébé.

  8. C’est agreable de lire ton article, en sent que tu as pris du recul.
    Ca ne m’empeche pas de dire que l’allaitement est tres difficile, et qu’il faut etre motivée tous les jours pour continuer.
    L’important est de s’ecouter, son bébé et ne pas se mettre des contraintes impossibles à supporter.
    Des bisous 🙂

    • Poulette Nela

      Je suis totalement en phase avec ce que tu dis !
      J’ai tenté sans me mettre la pression et pour le moment je continue.
      Mais j’avoue que j’aimerai bien une looooongue nuit de tranquillité…

  9. Jennifer

    je te remercie vivement pour cet article.
    En effet j’entame mon 6ème mois de grossesse et depuis toujours j’ai dans l’idée que je vouiais allaiter. Je garde cette idée en tête et je me dis ‘on essaye et si j’aime pas/ rythme trop dur/etc » au moins j’aurai essayer. Mais j’avoue que quand je dis que je vais le faire à mon entourage ou de jeunes/futures mamans : beaucoup sont ‘choqué’ de ce choix … je suis plutôt surprise d’ailleurs des réactions.
    En effet, tout ce que tu dis est vrai mais j’ai quand même peur du rythme et des douleurs que l’on peut avoir (seins sensibles)

    je suis donc pressée de voir ton article sur la panaplie spécial allaitement car je suis encore perdue dans tout ce que je vois en pharmacie ou autre …

    • Poulette Nela

      C’est exactement ce que je me suis dit : je tente l’allaitement et si ça ne va pas ou ça ne me plait pas, j’arrêterai.
      Je pense qu’il faut éviter de se mettre la pression, notre entourage le fait déjà pour nous !
      Et oui oui, je vous prépare très vite un article avec des idées de produits…

  10. Lilmok

    Hello poulette,

    Tout d’abord merci pour ce super article. Je suis d’accord avec toi, l’allaitement c’est un choix très personnel, seul notre conjoint peut nous aider dans notre décision… moi je voulais allaiter à tout prix, je me suis accrochée malgré de grosses difficultés (ma fille ne savait pas téter correctement, j’ai eu de grosses douleurs…) j’ai aussi accouché dans une clinique pro-allaitement, j’ai aussi été suivie par une consultante en lactation, elle est venue carrément chez moi, le top! Elle a sauvé mon allaitement! Aujourd’hui ça fait 3 mois et franchement je ne regrette pas. Alors oui c’est éprouvant, c’est fatigant, mais la satisfaction de donner le meilleur à son bébé et le lien que l’on tisse avec lui c’est incroyable… hier elle était en ballon de rugby (position du bébé sous le bras, allongé sur un coussin) et pendant qu’elle buvait elle me regardait et me souriait…
    Je voulais donner un super conseil à toutes les mamans/futures mamans allaitantes: le top des crèmes cicatrisantes/réparatrices c’est la pommade au calendula (de chez boiron): 2e le tube! On enlève le zéro de certaines autres marques… ma SF m’a même dit que l’idéal c’est de commencer à en mettre 1 mois avant d’accoucher. Au début, je conseille d’en mettre au moins matin et soir, et si tout va bien d’espacer. Si douleurs, il faut en mettre après chaque tétée. Ca m’a sauvée. Ca et les compresses de lait maternel (on imbibe les compresses de lait et on les applique sur les seins avec un papier film).
    Pour l’allaitement en public je suis d’accord, rien n’est fait pour qu’on se sente à l’aise, alors qu’on fait la chose la plus naturelle qui existe… perso depuis que j’ai fait ikéa un dimanche matin et pris le TGV en plein mois de juillet, plus rien ne me fait peur!! Il faut se lancer, malgré l’appréhension… c’est comme ça que l’on fera évoluer les mentalités aussi 🙂
    Enfin pour la « vraie nuit » de sommeil, je te conseille de voir avec ta consultante. Si ton bébé tète bien, pourquoi pas essayer le bib? Comme ça son papa pourra se lever la nuit de temps en temps pour te soulager… on dit qu’il ne faut pas proposer le bib avant les 1 mois du bébé, moi à cause de mes douleurs j’ai du commencer au bout de 10 jours, et elle n’a pas été perturbée… j’avais peur qu’elle « oublie » le sein ou comment téter… il n’en était rien!
    Courage et fais ce qui te semble être le mieux pour toi et ton bébé! Tu assures déjà!

    • Poulette Nela

      Un enormissime merci pour ce très beau commentaire !
      Nous avons eu la chance d’être bien entourées.
      J’espère que celles qui doutent viendront te lire !

  11. Montaw

    Coucou Poulette 🙂
    J’espère que tout va bien et que vous prenez tranquillement vos marques tous les 3 🙂
    Pour mon premier je voulais absolument allaiter, ç’a été une certitude avant même d’être enceinte, et il m’a fallu être sacrément motivée car j’ai eu galère sur galère pendant les 3 premiers mois… Heureusement que j’ai été très bien conseillée et épaulée par une sage femme conseillère en lactation. Je l’ai allaité un peu plus de 6 mois et je ne le regrette absolument pas car c’était un bébé très anxieux et ces moments étaient super rassurants pour lui 🙂
    J’ai accouché d’un deuxième petit bonhomme il y a un mois, et c’est reparti pour un second allaitement, qui se passe vraiment mieux même si j’ai toujours des petites douleurs. Par contre c’est vrai qu’il faut être très motivée et avoir un bon soutien du papa car ça prend beaucoup de temps et d’énergie 🙂
    Ce qui me fait plaisir c’est le changement de discours de ma belle-mère, qui était dégoûtée que j’allaite Jules car elle aurait aimé donner des biberons quand il était tout petit et qui me disait de le peser avant et après les tétées pour voir la prise de poids, car elle a vu le bienfait que ça a eu sur lui 🙂 Aujourd’hui elle me dit que c’est super que je puisse allaiter car c’est top pour les bébés 🙂 Je te fais plein de bisous !

    • Poulette Nela

      Coucou ma toute belle,
      Je t’avoue que le 1er mois j’ai voulu laisser tomber plusieurs fois… Entre la fatigue, la douleur parfois, les hormones et le fait d’être « prisonnière » de la situation… Et puis tout s’est mis en place et je ne regrette rien !

  12. Minnie

    Coucou Poulette !

    Moi je ne suis pas maman et je ne suis pas concernée par l’allaitement. J’avoue toutefois ne pas être tentée du tout du tout… Peut-être que je changerai d’avis le jour où… on ne sait jamais… Mais ça m’étonnerait. J’ai dû mal à me faire à l’idée que la poitrine puisse servir à autre chose qu’être un simple atout féminin… Mouais, ce n’est pas gagné comme tu vois 😉

    Bisous

    • Poulette Nela

      Coucou ma jolie Minnie,
      J’étais toute pareil que toi ! Pour moi les seins c’était sexuel avant d’être maternel.
      Je n’imaginais pas devoir pendant plusieurs mois caler mon agenda avec l’appétit d’un bébé.
      Mais je trouvais quand même super joli à voir les mamans qui allaitaient et le lien charnel avec leurs bébés.
      Alors j’ai voulu essayer.
      Le premier mois a été difficile, surtout qu’on est pas vraiment préparées je trouve.
      Mais là le rythme commence à se mettre en place et j’adore ces moments où mon bébé me regarde en souriant pendant que je défais le soutien-gorge.
      Je n’y croyais pas, mais on change profondément en devenant maman !!
      Tu as le temps d’y penser !
      Bises à toi

  13. Ptitecaro31

    Coucou,
    j’ai allaité sans me mettre la pression et en me disant que je ne voulais ni le vivre comme une contrainte, ni comme une pression de la part de mon entourage et des services de santé.
    C’est tellement personnel…. en prenant du recul, je ne me suis pas sentie plus en fusion avec mes fils. La plénitude et l’épanouissement que vivent certaines de mes amies, moi je le ressentais juste en étant maman. J’ai apprécié les nourrir, mais je ne me suis pas sentie vide une fois que je les ai sevré (assez tôt pour les deux. Numéro1: 3 mois 1/2 car vie trop active. je suis chef d’entreprise, et près de 2mois pour le second car de gros reflux gastro oesophagiens malheureusement).
    Mais l’allaitement m’a permis d’avoir une conscience plus complète de la magie et de la beauté de la nature, du corps humain et de tout ce que nous pouvons faire et donner sans le savoir.
    Bon allaitement 😉
    Bisous

    • Poulette Nela

      C’est exactement ça !!!
      Quelle magie la maternité quand même… Entre la fécondation, le bébé qui grandit, le corps qui s’adapte, le lait qui arrive…
      Je voulais vivre l’allaitement pour ne pas regretter de ne pas l’avoir fait.
      Et aussi parce que comme toi je veux que bébé ait le meilleur !

  14. Manon

    Très bon article ! Je partage 😉

    • Poulette Nela

      Merci !!

  15. Je rejoins Minnie sur la question, pour le moment, ma poitrine est un atout féminin, je ne sais pas si elle servira à sa fonction première qui est d’alimenter un nourrisson. Au départ, j’avais un avis sur la question, maintenant je n’en ai plus. Tu me diras, j’ai encore le temps d’y penser 🙂
    En tout cas, je suis contente que tu aies trouvé ce qui te convenait. A force d’écouter les autres, on ne sait plus trop ce qu’on doit faire…

    • Poulette Nela

      C’est la difficulté de se faire un avis…
      C’est tellement personnel la grossesse, l’allaitement l’éducation des entants…
      Je pense qu’il faut prendre des conseils mais se fier à ses envies, son instinct et un peu l’avis du papa aussi 😉

  16. aurelie081

    coucou
    je suis enceinte et je savais déjà qu’avant de l’être je voulais allaiter 🙂
    ton article est super intéressant , je le garde au chaud pour dans quelques mois 🙂
    merci

    • Poulette Nela

      Si tu as des questions, n’hésite pas !
      Bonne fin de grossesse à toi !

  17. […] Et elle m’a appris plein de choses aussi. Il y a quelques semaines, je vous ai d’ailleurs confié mes débuts chaotiques lorsque je me suis lancée dans l’allaitement… […]

  18. Dina

    J’ai adoré ton article!!!J’ai allaité mes deux loulous, 15 mois la première et 11 mois le second!Et il a fallu que je m’accroche!Je crois qu’on n’est pas préparé aux débuts, le rythme prenant,la fatigue,les nuits bien trop courte….Ma premiere a souffert de l’accouchement,elle tétait mal…Au début elle arrivait uniquement avec les teterelles, et grace à une consultante, elle a pu téter correctement, la libération!!!!Pour bébé2,c’était un vrai vorace,toutes les 1h30 jour et nuit!!!!J’ai vite eu les seins en sang,mais je me suis accrochée car avec ma première experience j’ai su que ça pouvait etre merveilleux!!!J’ai fait une pause de 3 jours, en tirant mon lait,pour cicatriser et repartir sur de bonnes bases, et hop après c’était parti!!!
    Sinon je suis un peu étonnée par un commentaire sur un sevrage super brutal lol.J’ai diversifié mes enfants,ils continuaient à boire du lait sans problème lol, purée de carotte et néné de maman!!
    Et pour celle qui s’occupe des vaches,j’ai bien ri!!Mais en effet,quand j’ai repris le travail en conservant tétée du matin et du soir,il y a eu un temps d’adaptation,pas de grumeaux ouf,mais des seins prêt et plein à craquer oui!!!lol

Les commentaires sont fermés.