Poulette Blog | Girly, funny, trendy... Une poulette au quotidien !

23 Avr 2014

Qui a dit que la grossesse c’était que du bonheur, QUI ?!

(Parfois j’aimerai que la vie soit comme au ciné)

 

Dans une autre vie, j’ai été mariée (scooooop !).

J’étais très jeune et la demande avait été faite à l’arrache.

Un soir, mon amoureux de l’époque était rentré du boulot et m’avait sorti « ta bague de fiançailles tu préfèrerais la choisir ou avoir la surprise ?« .

J’en avais déduit que c’était une demande en mariage…

 

Très honnêtement, le côté pompeux, romantique, le genou à terre, le chemin de roses, c’était pas forcément mon truc.

Et pourtant aujourd’hui, je me dis que ce serait chouette si parfois tout roulait comme dans une jolie comédie romantique ou comme dans notre série à l’eau de rose préférée…

En l’occurence, j’aurai bien aimé que ma grossesse se passe comme à la télé, avec des musiques de fond qui font chialer, de la mièvrerie, plein de bons sentiments, une plastique de rêve, un poulet qui participe à tout, pas de bobos toussa toussa.

Mais noooooon, la grossesse ce n’est pas ça !

 

 

Pourquoi j’ai eu envie de vider mon sac aujourd’hui me diras-tu ?

C’est vrai qu’en attaquant le 8ème mois, on se dit que bon, le plus gros est passé…

Et bien ce matin, j’ai appliqué pour la première fois une huile d’assouplissement du périnée.

Et là, je me dis que j’ai touché le fond…

 

Tu n’as jamais entendu parler de ce truc ?

Je te rassure, jusqu’à il y a encore 4 mois je ne savais même pas situer cette zone.

Mais avis de meilleure copine qui vient d’accoucher : assouplissement du périnée = moins de risque de déchirure.

 

Voilà typiquement le genre de choses dont on a pas idée avant d’attendre un bébé.

Les hémorroïdes, les seins qui font mal, les nausées, les crises de larmes sont des choses dont on entend couramment parler, mais rares sont les femmes qui te parlent franchement des autres « anecdotes » de la grossesse.

Déjà parce que c’est parfois – souvent – gore et puis surtout parce qu’une fois bébé sorti et en bonne santé, tu occultes.

 

Alors, j’ai voulu en parler pendant que c’est encore réel pour moi et que je ne suis pas ébahie par le regard de Chat Potté d’un mini-Poulet !

 

 

Non non, dans la vraie vie, on ne ressemble pas à ça…

 

shakira-enceinte_leader

 

On commence par le début si tu le veux bien : l’annonce de la grossesse…

Wouaaaa, je m’imaginais préparer un bon repas à mon homme, lui annoncer fièrement « un petit toi est dans moi », le voir me soulever au ciel la larme à l’oeil et me disant que je suis la femme de sa vie.

Oublie.

 

J’ai eu le droit à Monsieur qui déboule dans la salle de bain, qui chope le bâtonnet pendant que je suis sous la douche et qui me hurle « ça veut dire quoi quand y’a un trait ? »

Voilà voilà.

 

A ça tu rajoutes le fait que je suis Madame Poulet n°2 et qu’un autre poussin a été conçu il y a de très très nombreuses années et voilà une situation encore plus difficile à gérer…

Bah oui, comment sembler heureux sans faire penser à l’autre enfant qu’il sera moins aimé / choyé / gâté ?

Dur dur pour un papa plein de remords.

Et même si cet enfant est déjà un jeune adulte en âge de faire des poussins à son tour, les papas divorcés ne gèrent pas toujours bien la situation.

Entre ceux qui « demandent l’autorisation » à leur progéniture (ou ex-femme ce qui est encore plus dingue !), ceux qui attendent de mettre les premiers enfants devant le fait accompli, ce n’est jamais comme dans ces chouettes téléfilms américains où tout le monde est ému, en larme, heureux… (et avec une musique de fond qui fout les poils – oui oui j’insiste avec ma musique).

Moi j’ai le droit à la version : je te caresse le bidon mais quand mon fils entre dans la pièce, vite vite j’enlève ma main. Il faudrait pas qu’il pense que je commence déjà à moins l’aimer, tu comprends…

Je n’ose même pas imaginer le nombre de cadeaux qu’il faudra faire pour « compenser » l’arrivée de baby boy !!

 

stars-enceintes-grossesse-star-8624_w1000

 

Alors que tu dois commencer à gérer les discordes avec ton amoureux sur son ancienne vie, le futur prénom, la future école… tu dois aussi te faire à l’idée que ton corps change et que tu n’y peux rien.

Ça tout le monde le sait ? Penses-tu !!!

Tu sais ce qui se passe à l’extérieur parce que c’est visible : le gros bidon, les gros nénés, les risques de vergetures… Mais ce qu’il y a dedans, même pas en rêve tu imagines !!

 

On parle des envies pressentes des futures mamans parce que bébé appuie sur la vessie.

C’est joliment dit…

Sais-tu que lorsque tu ries ou éternues, tu risques de te faire pipi dessus et que les protège-slips (couches même !!!) sont indispensables ?

 

Si, par chance, tu n’es pas concernée par les petites fuites, tu penses quand même à ta petite couche… Parce que pendant la grossesse, tu as une nouvelle copine : les pertes abondantes.

Glamourrrrrrrr quand tu nous tiens !

C’est scientifique, c’est normal, on y peut rien : une barrière protectrice se forme pour protéger bébé.

 

Et les flatulences et constipations, on en parle ??

La faute au poids du bébé, aux hormones aussi qui te dérèglent même le transit (et qui dérèglent tout dans l’absolu, fais-toi à l’idée).

Si tu vois une femme enceinte courir s’isoler, dis-toi qu’un joli pet est en route.

Et ça fait très très mal de se retenir, parole de scout !

(Si si, je te confirme que Kate Middleton est passée par là aussi…)

 

 

A ça, tu rajoutes que ton corps se déforme.

Oh oui, tout le monde me dit que je suis rayonnante, que mon visage est radieux et que j’ai très peu pris de kilos.

Certes…

C’est parce que j’ai tout concentré EN BAS !

Mes cuisses sont un amas de graisse et de cellulite.

C’est juste immonde.

Au point que Poulet me reluque en me demandant inquiet si ça redeviendra normal.

(Et j’ai un papa qui a décidé de me rationner les trucs sucrés pour « éviter que je ressemble aux cousines du Portugal après la grossesse. » Sans commentaire…).

 

Même délire à propos des nénés…

On parle de la poitrine voluptueuse des futures mamans.

Mon homme s’interroge plutôt sur la probabilité que ça explose…

 

 

Avec tout ça, on se sent plus ou moins bien dans nos pompes (ça varie évidemment d’une femme à une autre en fonction des hormones et de l’ambiance générale)…

Du coup, on aimerait bien que notre amoureux soit ultra présent : qu’il fasse des massages au bidon pour communiquer avec son futur mini-moi, assiste aux cours de préparation à l’accouchement en haletant comme les chiots, cours entre deux réunions pour assister à la énième échographie, prenne une journée de congés pour te faire la surprise et faire la déco de la chambre…

Comment ça, c’est que dans les films ?

Et pourquoi ça c’est que dans les films ??

 

 

On récapitule ?

On est grasse, on a les jambes lourdes, on se pisse dessus, on rêve de lâcher un pet, on ne peut pas s’asseoir avec les hémorroïdes,  on a le transit déréglé, on a envie de chialer pour un rien, on se sent seule, on est à moitié dépressive…

Mais tout le monde nous dit que c’est absolument fabuleux, le plus beau moment dans la vie d’une femme…

J’ai envie de leur arracher les yeux parfois…

 

Shakira enceinte

 

Mais c’est pas fini !!

Comment on gère l’absence de désir ?

Déjà qu’il n’est pas toujours évident d’être totalement en phase, au moment de la grossesse je t’explique même pas l’équation…

 

On ne va pas s’en cacher, la plupart du temps, ce sont les futures mamans qui ne sont pas « open » (sans mauvais jeu de mot).

Soit pour des raisons médicales, soit parce qu’elles sont centrées sur bébé, soit parce que juste elles ont pas envie etpicétout !

Ensuite, certaines ont les hormones à fond à fond pendant un certain temps puis ça retombe aussi vite.

Mais il y a aussi le manque de désir des futurs papas parfois. Ou pour certains l’inquiétude de faire mal à la maman, au bébé…

Pourtant il y a plein de petits jeux à faire sans risquer de faire mal… Ah les garçons et leur manque d’imagination !!

 

Alors qu’on devrait en profiter avant l’arrivée de bébé, on est pas toujours synchro…

Ce serait pourtant le moment idéal pour se défouler, faire retomber les tensions, se retrouver, être tout amoureux…

Bah non, ce serait trop facile.

 

 

L’univers tout entier semble décidé à faire de la grossesse une épreuve dans la vie d’une femme.

Et malgré tout, la plupart d’entre nous oublient ou occultent tout ça « après ».

C’est absolument dingue !!

 

 

Évidemment que je vous dresse un portrait un peu pessimiste… Et dans l’absolu je n’ai pas eu à me plaindre des effets secondaires physiques.

C’est juste qu’en toute amitié, je préfère vous prévenir de ce qui vous attend !!!

J’avoue aussi que lorsque babyboy se met à faire des galipettes dans le bidon ou quand je vois sa bouille pendant l’échographie, j’oublie un peu tous ces « inconvénients »…

La nature est bien faite quand même, non ?

 

Je ne résiste pas à l’envie de vous partager le sketch de Florence Foresti à propos de la grossesse…

Mieux vaut en rire après tout !

 

 

 

83 commentaires sur “Qui a dit que la grossesse c’était que du bonheur, QUI ?!”

  1. Jenny

    MERCI ! Je commençait à culpabiliser et à me trouver anormale parce que pour l’instant je ne trouve pas ça merveilleux du tout ! Gerbax, seins qui font hyper mal, libido en dessous de 0, solitude absolue… et tout le monde qui te dit que tu es radieuse alors que t’as le cheveu gras et des boutons lol

    Merci de me faire déculpabiliser et merci de me faire me trouver normale !

    • Poulette Nela

      On est entre nanas, on se soutient ici !!!
      Si tu veux papoter, viens me laisser des messages !!

  2. Sib

    Je savais bien qu’on nous mentait ! Je n’ai jamais été enceinte et je vais biennnnnnnn prendre mon temps je crois ^^

    • Poulette Nela

      Non non, si tu as envie, lance-toi !!!!

  3. Minnie

    J’ai bientôt 30 ans, je n’ai pas d’enfant et je ne peux pas dire très franchement que tomber enceinte fait partie de mes rêves… La grossesse a tendance à me dégoûter… l’accouchement, n’en parlons pas… Bref, je ne suis sans doute pas prête du tout du tout. Et tout le monde me saoule avec ça parce que je vais bientôt avoir 30 ans !
    Je n’ai qu’une envie, c’est d’imprimer ton post et le brandit au prochain qui me dira qu’il est temps de faire un bébé 😉 !

    Bisous ma Poulette et bon courage pour ce dernier mois !

    • Poulette Nela

      On m’a posé tellement de fois la question, mais je n’avais pas encore trouvé le papa !!
      Et puis à 36 ans le gynéco m’a dit « si vous avez trouvé le bon, arrêtez doucement la pilule, ça pourra mettre un peu de temps »…
      Ça a pris 1 mois et babyboy était en construction !

      Pour le « dégoût » je comprends, mais en même temps j’ai envie de te dire qu’on ne sera ni les premières ni les dernières à passer par là !!

      Plein de bisous ma toute belle

  4. Bonjour poulette blog,
    Je me vois totalement dans ton article.
    Je suis enceinte de 7 mois et j’ai découvert l’huile pour le périnée hier. Donc j’ai eu un sourire en te lissant.
    C’est vrai que comme toi je parais épanouie et tout mais à l’intérieur il y a la phase caché ^^.
    Je suis presque alité et en arrêt depuis 1 mois. C’est vraiment le coté le plus long de ma grossesse.
    Bon courage pour la suite, tu n’es pas seule ^^

    • Poulette Nela

      J’ai découvert avec beaucoup de plaisir des cours de yoga prénatal, mais avec la fracture je n’ai pu en faire que 2…
      Je trouve ça chouette de se retrouver entre futures mamans, parce qu’au moins on peut parler sans tabou

  5. Merci poulette pour ce partage !!!! En effet il y a bien des trucs que les femmes ne disent pas. J’ai pas encore de bébé mais au moins je suis au courant de tout ces trucs pas cool de la grossesse.
    Allé courage ma belle, dernière ligne droite !!
    Gros bisous

    • Poulette Nela

      Je sais déjà que quand je verrai sa bouille je me dirais que tous ces trucs ont bien peu d’importance !!

  6. Ahhh enfin quelqu’un qui ose dire tout haut ce que beaucoup pense tout bas… Les joies de la grossesse : mon C** oui! Et tu as oublié de parler de tout ce dont on est obligé de se priver : clope, picole, fruits de mer, foie gras, tout du moins en public sinon bonjour les remarques assassines !
    Et le coup de la famille recomposée, je ne veux pas te démoraliser mais encore 3 ans après la naissance de little boy ce n’est pas toujours pas facile à gérer avec le grand frère et son papa …
    Ton article devrait être jugé d’utilité publique, certaines tomberaient de moins haut. Moi je savais, c’est entre autre pour « ça » que j’ai attendu si longtemps avant de franchir le cap…

    • Poulette Nela

      Merci pour ton chouette témoignage ma toute belle !!!
      J’ai presque plus peur de la relation babyboy / poulet / futur grand frère que tous les bobos du quotidien…
      Pour les fruits de mer et le foie gras, j’en ai profité un peu quand même… Mais chut !! 😉

  7. Coucou poulette,

    J’ai bien rigolé en lisant ton article car j’ai vécu la même chose et deux fois en plus! Et moi je faisait du diabète gestationnel donc je ne pouvais pas me réfugier dans les plaquettes de chocolats!

    En tous cas je n’ai jamais « menti » aux futures mamans de mon entourage j’en ai même fait un article sur mon blog : http://mamandineleblog.wordpress.com/2014/02/03/si-toi-aussi-tu-galeres-avec-ton-gros-bidon-mais-pas-que/

    Et j’en ai fait un autre sur mon deuxième accouchement qui était comment dire…irréel, histoire de te mettre dans le jus pour dans un mois viens y jeter un coup d’oeil 😉 http://mamandineleblog.wordpress.com/2014/02/06/the-accouchement-the-bebe-fusee-the-maman-epuisee/

    Allez je te laisse apprécier ton dernier mois de grossesse parce que tu vas bientôt en chier « grave » quand baby-boy sera là! Tiens tiens je vais peut-être ecrir un article sur le premier trimestre de vie d’un nourrisson, histoire que tu saches où tu as mis les pieds 🙂
    Bisous poulette.

    Amandyn94

    • Poulette Nela

      Non non je n’irai pas lire ton article sur l’accouchement…
      J’ai déjà trop trop peur !!!
      Mais après le mien, j’irai regarder.
      Bisous bisous

  8. Je te l’ai déjà dit je crois mais mon plus bon souvenir de grossesse, c’est l’accouchement. Ca veut tout dire pas vrai? 😉

    • Poulette Nela

      Tu es pas ma copine pour rien !!!!!

  9. Oh ça me fait vraiment rêver, surtout qu’on commence à en parler sérieusement avec l’Homme 🙂 Bon courage pour le dernier mois, ma belle!
    Sinon, tu as entendu parler des « babymoons »? C’est le même concept que la lune de miel, mais avant l’arrivée de bébé: partir quelques jours avec le papa, se retrouver que tous les deux pour prendre soin de soi et de son couple avant que le bébé ne débarque… Prendre du temps pour soi! Je vois ça de plus en plus sur les blogs US, ça doit avoir du bon ^^

    • Poulette Nela

      Mais non j’ai pas entendu parler de ça !!!
      C’est chouette !

      Bon, dans mon cas, avec la rééducation de la jambe, je cumule un peu les galères…

  10. ELO H

    hahaha avant je ne m’intéressais que de très loin aux grossesses des autres….. même le steck de florence foresti ne m’avait fait que moyennement rire….
    mais ça, c’était avant….. oui on signe un pacte de non divulgation à la maternité 😉
    mais c’est vrai aussi, qu’avec le temps, on oublie….. (comme les manque de sommeil ensuite, les crises du petit, etc… plus il grandit, plus on oublie les tracas des différents ages.. (c ‘est pourquoi d ailleurs certains se « relancent » dans l’aventure, car si on gardait tout, on s’arrêterait à un c ‘est sur 😉 )))

    bref, la fin approche…..
    bises et bon courage!

    • Poulette Nela

      En fait au fur et à mesure tu découvres d’autres tracas…
      J’ai cru comprendre que c’était pour la vie ce type d’engagement 😉

  11. Jade.B

    Coucou 🙂 Merci pour cet article qui m’a bien fait rire. J’attends mon 1er enfant, j’en suis au tout début, le 3ème mois. Pour ma part, les 2 premières semaines suivant la nouvelle, on été chaotiques, grosse dépression, panique totale, je me sentais anormale et inhumaine, dommage qu’on ne parle pas assez de ça, car c’est un moment extrêmement difficile à vivre. Une fois ce cap passé, tout va bien, mais effectivement, la gerbe à longueur de journée, la constipation, les hemorroides (ceux la je ne peux plus les encadrer ^^) c’est beaucoup moins glamour que ce que l’on peut voir à la télé. Pour ma part, me plus grande peur, c’est la prise de poids, j’ai mis pas mal de temps à m’accepter avec mes défauts, ma culotte de cheval, et ma cellulite mais étant déja en arrêt de travail à cause de gros problèmes de dos, j’ai vraiment peur de me transformer en bibendum géant. Je mange correctement, je n’ai pas pris de poids pour le moment, mais faisant de nature beaucoup de rétention d’eau, je ne pense pas que ça devrait aller en s’améliorant, et puis, chose que je n’avais pas avant, des fringales horribles ou je pourrais tuer quelqu’un pour manger quelque chose dans l’instant sous peine de tomber dans les pommes… J’essaye de me réconforter avec mes copines, déjà mère qui me disent « c’est bien le seul moment ou tu peux manger ce que tu veux, c’est pas le moment de te priver, maman frustrée, maman déprimée » lol

    • Poulette Nela

      Oui les fringales j’en ai eu un peu mais pas trop… Surtout le 1er trimestre.
      Pour la gourmandise, j’entends tout et son contraire.
      Alors en fonction des jours je suis à l’écoute et les autres, je ferme les écoutilles et je fais comme bon me semble.

  12. Donne, poulette, je prends tout.
    je vous échange tout ça contre trois boites d’ovules de progesterone, douze echos endovaginales, un lot de seringues d’orgalutran et des dizaines et des dizaines de cycles aux espoirs contrariés 🙁
    Je sais que c’est dur et que c’est un article qui fera sourire beaucoup de future maman ou de maman tout court.
    Moi je vais casser l’ambiance… ça me rend triste… mais c’est aussi parce que je suis nourrie aux hormones, que je préférerai malgré tout troquer contre un paquet de Tena.
    Profite, c’est quand même cool, et très sérieusement, j’ai lu que le massage du périnée ne servait qu’à faire vendre des huiles spécifiques et qu’il était totalement inutile à part pour « repérer les lieux » 😉

    • Poulette Nela

      Ma jolie poupée, je suis tellement désolée de cette épreuve que vous vivez.
      Bien entendu, ces « bobos » ne sont rien en comparaison…

      J’ai tenté de prendre les choses avec humour et de dédramatiser, mon objectif n’était pas du tout de faire de peine…
      Je suis désolée désolée si je t’ai rendue triste 🙁

      Et je note pour le massage du périnée, je vais fouiner pour en savoir plus !

      • Ah mais ne t’inquiètes pas, je sais ! La grossesse des autres, c’est toujours sensible pour nous les infertiles, on est toujours partagées entre les félicitations et un brin de jalousie. On y peut rien, c’est pas personnel 😉 ça ne m’empêche pas d’être heureuse pour toi quand même, et de compatir avec les maux de grossesse 😉
        je traîne beaucoup sur les forums médicaux, parce que si un jour j’accouche je veux un accouchement physiologique (et oui sans péri toussa). J’étais persuadée au début de m’acheter une bouteille d’huile miracle le jour où… et en fait non… j’ai lu que les déchirures venait surtout de la position d’accouchement, que le massage ne changeait pas grand chose… tu as préparé un projet de naissance ?

        • Si je puis me permettre, je ne dis pas du tout que c’est une recette miracle mais la sage femme le jour de l’accouchement m’a confirmé que les massages du périnée aident ÉNORMÉMENT à éviter les déchirures et épisios. C’est tout bête : la zone étant assouplie régulièrement elle résiste mieux au choc. C’est simplement mécanique. Après peu importe l’huile, une huile d’amande douce fait très bien l’affaire.
          D’ailleurs tu parlais du sexe pendant la grossesse et bien ces massages justement peuvent être très agréables pour démarrer un moment câlin avec son chéri…;-)
          Et je ne pense pas que cela serve à « vendre des huiles ». Étant donné la minuscule surface à masser, les distributeurs d’huiles ne sont pas prêts de faire fortune !

          Sinon merci pour cette article qui m’a bien fait rire !
          Tu oublies tout de même de préciser quelque chose : nous ne vivons pas toutes la même grossesse. Certaines ne subissent presque aucun désagrément et au contraire se sentent en pleine forme. (Détestez moi !)
          Et puis sinon comme tu dis, on oublie trèèès vite ces inconvénients car notre intérêt se détourne de notre petite personne pour se focaliser sur notre merveille.
          En tout cas, tout ça vaut carrément le coup, n’en doute pas !

          • Poulette Nela

            Merci pour ton témoignage !!!
            J’ai appris plein de trucs !

  13. Nora

    Tu crois que ça s’arrête quand t’as mis bas?
    C’est idyllique comparé au post-accouchement 🙂
    Tu vois les protections Ruby XXL? Fais le plein.
    Tu parlais de barrière protectrice pour le môme, c’est vrai, c’est bien mais après l’accouchement, cette « barrière (la grosse connasse), faut bien qu’elle disparaisse.

    Bisous ma belle (au final, t’oublies vite 😉 )

    • Poulette Nela

      Merci pour ton mot !!
      Bisousssssss

  14. Ptitecaro31

    J’espère que ça t’as soulagé ce petit billet ;)… moi ça fait 7ans que je vide mon sac régulièrement à mes copines futures/maman ^^
    J’ai eu mon prem’s à 22ans, et mon poulet 38 (et un second 2ans 1/2 plus tard… comme quoi on oublie vite t’as raison).
    J’ai connu le problème du bébé après un enfant unique né d’une précédente union…. « Mais tu le savais bien, c’est toi l’adulte, c’est normal que tu te mette en retrait pour le protéger »….
    RaaaaAAaaAAaAAaAaAaAAa… no comment. Et comme les hommes sont des gros trouillards, c’est moi qui ait tout bien mis en place pour que le nouveau statut de grand frère se passe le mieux possible, et en m’asseyant par la même occasion sur mes rêves de 9mois de pure bonheur en symbiose avec mon chéri. Culpabilité bonjour: « non tu ne profiteras pas de la grossesse de ta chérie pour ne pas traumatiser ton enfant de 13ans….) »
    Si ça peut te rassurer: ça en vaut la peine quand même. Parce que oui, mon beau fils de maintenant 20piges est un grand frère exemplaire, qui vénère ses petits frères et qui a très bien vécu les choses. Je m’auto-congratule en me disant que c’est un peu grâce à moi…

    Les désagréments de la grossesse, par contre jocker pour ma part, ça ne m’a pas trop soulé. J’ai eu du bol sur ce coup là.

    En revanche, je préviens TOUTES TOUTES TOUTES mes copines maintenant. L’accouchement, ce n’est pas que la poussée finale sous péridurale: c’est aussi quelques heures de travail (pour une primipare) où tu n’as pas encore la péridurale (sinon ça prolonge le truc et tu veux pas). Et là tu morfles. Oui parce que les contractions pendant des heures, bah c’est pas le pied. Alors arrêtons de voir la péridurale comme la réponse à nos douleurs…. L’accouchement n’est pas une partie de plaisir, faut se mettre dans la tête qu’on souffre quand même un peu quoiqu’il en soit. Et chaque femme est différente, gère la douleur, la ressent différemment. Et même en durée: mon premier, entre la première contraction douloureuse qui m’a alertée et sa naissance, il s’est écoulé 11h. Les 3dernières sous péri (bien dosée pour ma part, ça aussi ça compte).

    et puis faut penser à un truc aussi… Ben parfois pour X ou Y raison, parfois la péri tu ne peux pas l’avoir, ou c’est trop tard (rarement pour un premier mais quand même). C’est ce qui est arrivé pour mon second. Il est arrivé en moins de 2h => donc le temps d’être en salle de travail et tout et tout je me mettais déjà à pousser. Voilà, j’ai paniqué 5secondes en me disant que jamais je n’y arriverai, que c’était trop nul, que j’avais un accouchement pas du tout comme je le souhaitais…. et finalement plif plaf plouf, c’est quand tu pousses que tu es soulagée bizarrement, et on a dans ces moments là une énergie quadruplée (On est merveilleuse quand même). Il est né en un rien de temps. Et le truc super bien foutu, c’est que dans la seconde où c’est fini, ben tu ne ressens plus de douleur, et tu commences déjà à l’oublier (un peu). Ma fierté: ne pas avoir crié comme dans les séries américaines. Mouhahaha, même mon chéri a été impressionné.
    Mais comme quoi voilà: c’était vraiment pas prévu comme ça dans ma tête.

    Dernier point: l’allaitement. J’ai encore des envies de meurtre auprès de ma sage-femme qui m’a fait les cours de prépa… Elle me disait que ça n’endommageait pas la poitrine…. Mes fesses oui (enfin non, mes seins). Quand ton goulu vide tes seins toutes les 3h, qu’ils se remplissent à te faire péter la peau, puis se vide, et ça pendant des semaines… et qu’en prime tu perds tes kg de grossesse (et même plus dans mon cas)… et bien ton joli 85D bombé de base se transforme en 85B tout plat.
    Comme tu fais le second, et que tu veux le mettre sur même pied d’égalité que son frère, ben tu l’allaites aussi un peu… et ta poitrine remorfle… et donc tu te fais faire de la chir. pour ne pas avoir une poitrine qui a 20piges de plus que le reste de ton corps à seulement 27ans… Voilà 🙂

    Malgré tout ça, mes enfants sont mes plus belles réussites, et ces galères en valent le coup (même les jours où je prendrais bien un billet simple pour l’île Maurice, en les laissant se débrouiller sans leur maman/bonne à tout faire/cuisinière/infirmière/maîtresse d’école/animatrice etc…) mais le côté édulcoré de la maternité, je ne connais pas 😉

    Je te souhaite en tout cas une bonne fin de grossesse. Tâche de te reposer. Et puis une belle rencontre avec ton petit trésor. ça vaut vraiment vraiment toutes les nausées, sautes d’humeur, constipation, kg etc etc qui nous parasitent ces 9mois 😉
    Bisous

    • Poulette Nela

      Un énormissime merci pour ton témoignage !
      Je l’ai dévoré !

      Le futur grand frère est habitué à jouer avec les sentiments de papa pour obtenir des tas de trucs.
      Je n’aime pas les enfants capricieux et j’ai un peu peur qu’il y ait 2 types d’éducation à la maison.
      Mais ça, on verra en temps voulu.

      Pour la gestion de la douleur, je te confirme qu’on a des forces insoupçonnées…
      Quand je me suis fracturée la cheville il y a 1 mois, ils ne m’ont donné que du Doliprane aux urgences.
      Le chef de service me disait qu’à ma place il pleurerait sa mère…

      J’angoisse aussi beaucoup pour l’accouchement.
      J’essaye de ne pas psychoter et de prendre les choses comme elles viennent…

      Bises à toi

      • Ptitecaro31

        Avec plaisir!
        Les angoisses pour l’accouchement, surtout pour bb1, c’est normal et c’est humain. Garde en tête que quelque soit l’accouchement que tu vivras, tu gèreras dans tous les cas! (D’ailleurs la preuve pour ta fracture … ;))

        Et puis on a du bol d’accoucher dans des milieux ultra/sur-médicalisés. (Chacun ses goûts, mais moi j’ai adoré, ça me rassure +++). Les équipes sont réactives, habituées et nous aident vraiment au max.

        Pour reparler fratrie recomposée, j’ai eu le même genre d’ado à la maison: habitué à être l’enfant unique, que dis-je, l’enfant-ROI. Il me bouffait beaucoup d’espace vitale et je rongeais mon frein en me disant « c’est un enfant, c’est un enfant »…. (Bien entendu il avait déjà plein de qualités également hein).
        J’appréhendais donc l’arrivée de mon bébé. Et puis je suis restée fidèle à ma façon de faire: respect obligatoire me concernant, mais je n’étais ni sa mère, ni son père, ni sa pote. Je lui ai laissé des moments rien qu’à lui avec son père, j’ai continué à mettre en valeur ses propres réussites…
        Bref, nous avons créé une vraie famille à 4 (puis 5), le seul point sur lequel je ne me prononçais pas, c’était son éducation. (Bon en apparté à son père, il m’arrivait d’en toucher deux mots, mais rien de plus). C’est quand même un garçon bien élevé, du coup son côté fils pourri gâté n’a pas pris le pas, et tout s’est bien embriqué.
        Tout ça pour dire: vous trouverez votre dynamique, chacun se fera sa place… et puis il sera gaga de son ptit frère. Je crois finalement que plus l’écart est important, plus ils savent que la bêbête ne pourra pas casser le lien qui l’uni à son père… encore moins quand le petit ne fait pas encore ses nuits 😉

        Comme tu le dis si bien: prend les choses comme elles viennent 😉
        Gros bisous!

    • Cad

      sans aucune animosité de ma part, je trouve ton commentaire horrible. Il s’adresse à une femme qui va passer par la case accouchement dans un mois et qui a déjà peur. Oui, c’est vrai, ça peut être comme ça. ou pas. Alors, faut pas cacher je suis bien d’accord, mais faut pas effrayer non plus. Honnêtement, et non, j’ai pas oublié ^^, ma grossesse, mon accouchement ET mon allaitement se sont bien passés (oui traitez moi de connasse ^^). Celui de ma meilleure amie a été un enfer (parce que complications entre autre). Chacune est différente, il ne faut pas s’attendre au pire. ça sert à rien de se faire peur avant. (et encore une fois, ce n’est pas du tout une attaque hein 😉 )

  15. Ahh je l’ai cherché cet article! Merci pour ta franchise car comme tu le dis, on nous vend souvent du rêve…
    Je suis encore jeune mais ce sont des détails à considérer et surtout à connaître avant de se « lancer ». Bon courage à toi pour la dernière ligne droite !!

    • Poulette Nela

      Quand tu auras envie d’un bébé avec ton amoureux, tu oublieras tout ce que j’ai écrit 😉

  16. Ah tu m’as trop fait rire ma Poulette !
    Moi j’ai vécu mes grossesses comme un pur moment de plénitude. Je me sentais belle, désirable et épanouie ! Bon certes, on attend toujours que le papa soit sur le même nuage que nous mais malheureusement, il est souvent resté à terre quand nous on rêve déjà ! 😉
    Profite quand même, plus que quelques jours avant la rencontre, le plus dur reste à faire mais c’est génial !
    Des bisous !
    Julie

    • Poulette Nela

      Je suis contente de t’avoir fait rire ma poupette, c’était un peu le but.
      Et j’ai peur d’avoir déclenché des drames 🙁

  17. dreya

    Et moi qui commençait à y songer, je crois que je vais encore réfléchir un peu ^^. Sérieusement même si on se doute qu’il y a des petits désagréments personnes ne nous dit la vérité sur la grossesse, alors merci poulette ou pas ^^. Bonne fin de grossesse et puis je suis sûr qu’il y a au moins un truc sur lequel on ne ment pas c’est que tu oubliera tout une fois baby boy arrivé.

    • Poulette Nela

      Ah non non hein, je ne veux pas être responsable de la chute du nombre de naissances !!!
      Ce sont des bobos mais quand on sent le bébé bouger on oublie carrément les nausées du matin !!

  18. Sandra Fallone

    Je ne connais pas encore tout « ça » car je n’est jamais été enceinte, mais je voulais te souhaiter bon courage pour le dernier mois!! Et oui, dans la vie, il y a pleins de choses qu’on aimerait que ça se passe comme dans les films….
    Amitiés!

    • Poulette Nela

      Merci pour ton petit mot !!!
      Grosses bises

  19. J’ai rigolé durant la lecture, et je me doute que beaucoup de mamans doivent vivre la grossesse comme une « maladie », un gros rhume ou la fameuse gueule de bois qui dure neuf mois.
    De mon côté aussi, la vie n’est pas comme au ciné : je ne peux pas avoir d’enfant, et les femmes stériles dans les films, elles ont toujours un chéri impliqué qui leur dit : « Nous allons avoir cet enfant », et qui prend les devants pour des adoptions ou des aides médicales. Dans la réalité, on a un chéri (déjà papa) qui nous dit (avec tact) que si la nature n’a pas voulu faire de vous une mère, c’est qu’il faut sans doute se faire une raison (alors je donnerais n’importe quoi pour péter pendant 9 mois sous le poids d’un bébé). Bises Poulette !

    • Poulette Nela

      Les poulets comprennent rien à nos états d’âme…
      Et on a pas forcément envie de tout leur expliquer sinon ce serait pas spontané…
      Je t’envoie plein de bisoussssss aussi

  20. pour te rassurer ou non, j’ai eu plein de tracas pour ma première grossesse , du début jusqu’au J et après encore….mais les deux d’après, finger in the nose du debut jusqu’au jour j ….;-)

    • Poulette Nela

      J’ai pas à me plaindre, ce sont plus des désagréments que des vrais tracas…

  21. Moi je m’en doutais déjà de tout ça, ce qui fait aussi que je ne suis pas du tout pressée d’être enceinte, même si l’horloge biologique commence à faire des siennes… Encore tout ça, c’est pas ce qui me dérange le plus, moi c’est surtout l’accouchement qui me fout une trouille monstre. (Parce que bon, là dans les films déjà, ça crie, ça dit « J’te déteeeeeeeeeeeeste » au pauvre papa à côté… Alors en vrai, je veux même pas y penser !)

    • Poulette Nela

      Suis pareil 🙁 Trop trop peur…
      Je n’ai pas commencé les cours de préparation à cause du plâtre, j’espère que ça me rassurera

      • J’espère bien que tu nous raconteras en vrai comment c’est, hein ?

        En même temps, je me dis que si ma sœur (qui est une chochotte, faut bien le dire quand même) a survécu, et qu’en plus peu de temps après elle était prête à y retourner, c’est que ça doit pas si horrible que ça quand même. Sinon toutes les femmes ne feraient un gamin qu’une fois et ne seraient pas aussi bêtes pour recommencer, hein ?

        • Poulette Nela

          Je vais imprimer ton message et le coller sur mon frigo pour les fois où j’ai super peur 😉

  22. Jenny

    Et quand les gens t’offrent des petits bonnets, c’est histoire de t’annoncer la couleur ?
    Du style : »Tu vois la tête sur qui ça va aller, imagine bien la taille et imagine bien par où ça va sortir ! »
    J’en viens à détester tout le monde lol

    • Poulette Nela

      J’ai pas encore eu ça !!!!
      MDR MDR MDR

  23. Addie37

    Excellent !!! merci de ta franchise, et oui, le côté pile n’est pas toujours très heureux.
    Pour ma première grossesse je me sentais invincible et tous les petits désagréments passaient à la trappe, pour la seconde j’étais pas du tout dans le même état d’esprit et j’ai plus souffert de tout ce que tu décris si bien!
    Mais sans vouloir te faire peur et pour que tu sois prévenue cette fois, c’est après l’accouchement le pire! car là pour le coup, tout le monde s’en fiche vu que le bébé est né, et il faut gérer ça tout seul…et tu n’as pas fini d’entendre parler de ton périnée!

    • Poulette Nela

      Mais quelle poisse ce périnée !!!
      J’attends même parler de descente d’organes… Ça fait peur tous ces trucs !

  24. Ma belle, je veux pas te faire déprimer hein… tu n’oublies pas après… ou alors j’ai encore besoin de quelques années (oui oui, années, pas mois ni semaines…). Et le pire???? C’est après et pas pendant, parce que tout commence une fois qu’il est dehors. Et ça c’est le VRAI truc que l’on oublie de te dire!

    Alors même si j’ai eu une grossesse sans inconvénients, ni petits bobos (ou presque pas!) et un accouchement sans épisio et un bébé qui fait quasiment ses nuits depuis le début. Les inquiétudes et les bobos, ça commence quand il est là et pas avant.
    La seule chose qui change, c’est que quand il te réveille à 5h du matin avec un immense sourire aux lèvres, bah forcément ça fait passer la pilule plus facilement.

    Pour Poulet et son Poussin N°1… ici c’est déjà 2 ptis mecs, et une fois le 3ème arrivé, ce n’est que du bonheur, ils s’en occupent, se battent pour lui donner le biberon, lui font plein de bisous tout le temps… alors t’en fais pas, ton homme trouvera ses marques et tout ira pour le mieux, j’en suis sure.

    Du courage, du love.

    • Poulette Nela

      Merci ma poupée jolie !!!
      Je suis certaine que quand je verrais ce joli sourire tout sera oublié.
      Déjà quand il me sourit pendant l’échographie, je fonds alors…

  25. Allez Poulette je suis sympa j’ai écris une petit billet exprès pour toi, sur le « après grossesse » Des bisous.

    http://mamandineleblog.wordpress.com/2014/04/23/un-nouveau-ne-cest-mignon-chez-les-autres/

    Amandyn94

    • Poulette Nela

      Trop marrant !!!

  26. Oh là ma pauvre Poulette ! Je n’ai encore jamais eu les « joies » de la grossesse à vivre mais JE VALIDE tellement tes propos. Si seulement on nous avait prévenu et bien….. on aurait peut être été moins déprimée lors de ses symptômes douloureux !

    Courage à toi pour cette fin de grossesse et j’espère sincèrement que tu auras plus d’aide du côté de Poulet 😉

    Des bisous

    • Poulette Nela

      Merci ma toute belle !
      A très vite !!

  27. Vikie

    Et il y a ensuite le après ….
    Mes deux meilleures amies ont été enceinte à peu près en même temps, mais elles ont fait en sorte que ça soit difficile que je leur rende visite (j’viens de comprendre pourquoi à la lecture de ton article ^^), mais ensuite, c’est tout autant difficile (bon certainement moins puisque nous nous organisons pour nous voir ^^), et une chose que j’ai remarquée chez les deux… après l’arrivée de bébé toutes les deux sont centrées sur le mini moi, mais aspiraient à sortir et faire du shopping pour elles (sans penser au mini…enfin presque puisqu’il y a tout de même beaucoup de rayons bébé dans les magasins et que toute maman qui se respecte fait toujours un crochet par le rayon bébé même quand elle ne souhaite faire les choses QUE pour elle ^^).
    Tu auras un énorme avantage sur elles, c’est que tu tiens un blog, tu pourras prévenir avec des messages subliminaux (plus ou moins discret…. parfois le message « massue » est plus efficace) que tu as besoin que tes amies s’occupent de toi te fassent un peu oublier les tracas de la jeune maman. Et le mieux c’est de leur en glisser un mot dès maintenant pour que à l’accouchement certes bébé soit pourri gâté, mais toi aussi car mine de rien, l’accouchement n’est pas une partie de plaisir, et un petit cadeau QUE pour la maman, c’est con mais ça fait drôlement plaisir. Je crois que je suis la seule à y avoir pensé après de ces deux amies, j’ai cousu des choses pour bébé, mais j’ai aussi trouvé des cadeaux qui étaient parfaitement adapté à leur personnalité respectives.
    A croire que je suis la seule à penser aux copines/mamans en plus du bébé….
    (^^je me suis lâchée, et j’ai dérouté mon commentaire désolé ^^ en tout cas bon courage pour la fin de grossesse, car je ne sais pas si j’arriverais à commenter dans les prochains jours, je vais être peut être un peu absente d’ici…. et je n’ai pas oublié le lot gagné, je reviens t’en parler bient^to ^^)

    • Poulette Nela

      En voilà une chouette copine !!!
      C’est vrai que la plupart des jeunes mamans en parlent : il n’y a d’attentions que pour le bébé une fois qu’il est là et elles sont totalement oubliées.
      Je vous raconterai tout ça après !!!

  28. Hahahaha qu’est-ce que tu m’as fait rire !!!
    Bon, c’est vrai que ça n’a pas l’air drôle tous les jours ! Tu m’auras appris des choses en tout cas, merci pour ta sincérité ! 😉

    • Poulette Nela

      C’était aussi pour faire rire !!!
      Je suis contente que certaines personnes soient réceptives à mon humour !!
      Grosses bises

  29. Hahaha tu m’as fait rire !!!!
    (pardon)
    (c’est pas drôle, je compatis)
    (focus sur l’après, quand Il sera là :))

    • Poulette Nela

      On en parlera après tu as raison.
      Bon, je serai sûrement gaga hein…

  30. Mlle Stoufe

    OH MAIS MERCI! Tu es une déesse vivante! (J’exagère à peine!) Je suis a 6 mois et demi bien tapé et bon sang que j’en ai marre, rien ne me plait dans la grossesse ( à part baby qui bouge quand il le fait raisonnablement). Et quand j’ose me plaindre on me dit « t’as pas fini le pire c’est à la fin » « tu la voulu après tout non? »
    Oui j’ai voulu un enfant avec mon mari, pas avoir envie de vomir et faire pipi toutes les 36 secondes, pas avoir mal au dos et à l’estomac, pas avoir mal à la vessie, au col, au foie, à l’appendice parce que bébé bouge et pas ne plus pouvoir sortir de chez moi quand je veux parce que depuis déjà 1 mois et demi il appuie trop sur le col! BREF et désolée pour ce roman.
    MERCI!
    Et bonne continuation à toi surtout bon courage. 🙂

    • Poulette Nela

      Heureusement qu’on se sert les coudes hein ?
      Je te souhaite plein plein de courage !!!
      C’est pour la bonne cause et après on sera totalement gaga !!
      Grosses bises

  31. hé ben tu vas faire peur à beaucoup de femmes (sans enfant) !!!!
    Je ne suis pas aussi catégorique que toi parce que chaque grossesse est unique, certaines cumulent les trucs chiants, d’autres c’est le bonheur absolu et au milieu il doit y avoir la majorité des femmes avec des aigreurs, des gonflements et j’en passe.
    Je ne sais pas si ça pourra aider des filles mais moi des enfants ni j’en voulais ni je n’en voulais pas je me suis dit que si ça marchait tant mieux sinon tant pis. Et j’ai fait un peu pareil avec ma grossesse, je passais chaque mois en me disant que c’était un de moins et que c’était comme ça pendant 9 mois, un peu fataliste. C’est vrai qu’on oublie toute la grossesse assez rapidement mais à mon avis c’est pareil si tu te casses un pied, sur le coup pendant 3 semaines t’en peux plus mais 6 mois après c’est un lointain souvenir.
    L’accouchement vraiment ne lis les récits de personnes c’est le tien et quoi que tu saches, quoi tu te lises, il ne ressemblera à personne. Moi je suis septique sur les huiles de massages ou l’homéopathie mais si toi ça te fait du bien et que tu penses que ça va marcher, n’hésite pas 🙂
    Je t’avoue que les questions auj après presque un an, je me les pose au fur et à mesure, et chaque jour une nouvelle chose, j’essaie l’instant T ça donne moins de stress je pense.
    Etre parent ça s’apprend sur le tas comme accoucher 😉 Si c’est ta décision pour toi ou ton bébé ça sera forcément la bonne.
    Garde courage et surtout soyez unis parce que c’est dans les moments un peu dur qu’être à deux ça aide (beaucoup).
    bisous doux
    PS : oui y’a des moments durs après mais aussi des moments de bonheur, un bel équilibre qui nous fait avancer

    • Poulette Nela

      Merci pour ce joli mot ma poupée !!!
      Je suis totalement d’accord : chaque femme vit les choses différemment.
      J’ai volontairement grossi le trait !
      Pour l’accouchement, je te confirme que je mets des écoutilles quand on en parle.
      Je verrai bien !
      Gros bisoussss

  32. COZIC Katell

    Tu m’as fait rire ma belle. Je me revoyait sur certains points mais tous ces moments difficiles étaient vite effacé lorsque je sentais mon bébé bouger. J’ai été malade dès le début jusqu’ à la fin mais mes deux accouchements qui se sont passés merveilleusement bien ont effacé aussi ces mauvais côté. Bises

    • Poulette Nela

      Tout pareil pour moi !
      Dès que je sens les petits coups de pieds, je suis gaga !!

  33. Jennifer

    Merci pour ce post qui a du te faire du bien..
    je rentre dans le 3ème mois donc pour le moment ça va encore (à part les seins qui deviennent des pastèques)! mais je me doute bien que beaucoup d’épreuves m’attendent !!!
    merci pour ce petit résumé qui nous permet de nous préparer 🙂

    et courage pour ce dernier mois qui je pense doit pas être le + simple !

    • Poulette Nela

      Tu n’auras peut-être rien de tout ça !!!
      Mais parfois, ça fait du bien de savoir à quoi s’attendre 😉

  34. eve

    C’est tellement vrai et pourtant je remets ça pour la 6ème fois….bon au premier j’étais trop bien, pas trop grosse, pas trop de désagréments…mais à partir du deuz j’ai eu droit au culotte mouillée, aux pets qui sortent sans prévenir (plus tu as de grossesse pire c’est….là j’ose plus me mettre accroupie pour ramasser un truc, ça part sans même que j’ai eu le moindre soupçon d’une envie de flatuler…).
    Et pourtant je suis si heureuse à la découverte du nouveau bébé tout frais!
    je pensais que la 5ème serait la dernière (j’avais 29 ans à cette époque!) que j’allais profiter de la vie mais c’était sans compter l’approche de la 40ène et la découverte de l’adolescence de ces propres enfants—>3 en ce moment (ça donne tout de suite envie de faire un bébé qui nous aimera et nous idolatera pendant 10 ans…).
    il me reste 2 mois et demi à tirer, par chance j’ai pas eu trop de désagréments (hormis que je suis partie avec un surpoids de 10kg et que même en n’en prenant que 10 je serais trop grosse!)bon les pets, les culottes mouillées c’est une habitude, j’ai un périnée périmé…pas besoin de grossesse pour ça, c’est juste plus souvent quoi et puis j’ai enfin une libido plus abondante que ces 15 dernières années…
    Concernant l’après grossesse, je crois qu’il n’y aura plus que la chir esthétique pour sauver ce qui un temps fut un joli ventre plat, ferme et lisse…pour le reste (les nichons, ces machins qui étaient beaux ronds et fermes avant le premier et surtout plus gros, redeviendront comme après chaque fin d’allaitement des vieux pruneaux que même en cherchant bien aucune taille de soutif ne va, soit le tour est trop serré, soit le bonnet est trop grand..que choisir…l’inconfort d’être étrangler du dos mais avoir un bon bonnet qui « moule » ou le confort et des machins qui se baladent dans les coques (prise avec maxi rembourrage mais même avec ça tu n’as toujours rien!)

    • Poulette Nela

      Ohhhhhhhhh quel courage de dingue !!!
      6 bébés ??!!
      Je suis absolument fascinée et je me dis heureusement qu’il y a des couples comme vous.
      Parce que chochotte comme je suis, je vais peut-être m’arrêter à un seul et pourtant je trouve ça tellement chouette une grande tablée.
      On en reparle l’année prochaine ? J’aurai peut-être changé d’avis 🙂

  35. Bonjour
    J’ai eu des grossesses hyper médicalisés car à risque et finalement une fois passée ce cap des 9 mois, j’en garde que les bons souvenirs ^_^ On oublie vite les tracas des quotidiens une fois le loulou là
    Bon courage

    • Poulette Nela

      MERCIIIIIII
      Ma grossesse se passe franchement bien par rapport aux copines qui sont toutes malades et tout…
      C’est l’accouchement qui fait peur.
      Mais j’y pense pas !!

  36. Audrey

    MERCI MERCI pour cet article. Je commence mon 7eme mois de grossesse et comme toi tout le monde trouve ça merveilleux blablabla.
    Et puis la semaine dernière, une amie m’a dit qu’elle ne comprenait pas, parce que je n’avais pas l’air « épanouie » flower in the air et tout le tralala. Ensuite, c’est ma sage femme qui m’a demandé si j’adorai être enceinte… Et là, j’ai décidé d’être franche et d’avouer que je ne voyais pas en quoi c’était une sensation tellement géniale. Biensur, je suis très heureuse d’attendre un petit bébé, j’adore le sentir bouger, essayer de communiquer avec lui et je trouve qu’il n’y a jamais assez d’échographie pour voir sa petite bouille. Mais pour le reste, je ne comprends pas toutes mes amies qui me disent qu’elles ont ADORE être enceinte.
    Ma sage femme, m’a quand même déculpabilisé un petit peu en me disant que c’était tout à fait normal et que chaque personne réagissait à sa manière. Mais bon, ça fait du bien de voir que je ne suis pas la seule à me rendre compte du 2eme effets kiss cool.
    Pour la crème spéciale périnée, une amie m’en a également parlé, je crois qu’elle me recommandait marque Weleda…, qui ne tente rien n’a rien. Au point où on en est 🙂

    • Poulette Nela

      Nous ne serons pas les premières ni les dernières à passer par là, mais c’est vrai que parfois les gens qui nous entourent ne comprennent pas qu’on a du mal avec notre corps qui change…
      Ils considèrent que c’est pour la bonne cause et qu’on devrait être aux anges.
      C’est pas aussi simple !

  37. Virginie

    Tu as bien résumé les 9 mois de grossesse, c’est rageant d’entendre que tout est beau tout est rose dans la grossesse.
    Concernant le massage du périnée je l’ai fait pendant le dernier mois (huile weleda) sans relâche tous les jours avant de m’endormir et au final pour rien !!! Episio !!! mon travail réduit à néant !!!
    Tout le long de ma grossesse je me focalisais sur chaque mois passés, comment bébé évolué, les symptômes que je serais susceptible d’avoir mais rien sur l’après accouchement.
    Cette dernière étape est vraiment importante comme la descente du placenta (moi il a fallu que le doc aille le chercher à 2 reprises) sur les saignements de malade obligé de porter des couches XXXXL, sur les points de suture (épisio) qui m’ont empoisonnés la vie pendant près de 3 semaines !! La montée de lait impression d’avoir une armure tellement que ta poitrine est dure.
    Mais comme toutes les femmes le disent tu oublies vite tous ces tracas quand tu regarde ton loulou et qu’il se porte à merveille 😉
    Un conseil garde ton huile pour continuer à masser ton périnée ! moi j’ai continué à me masser pour favoriser la cicatrisation. Et en l’espace de 2 mois tout était rentré dans l’ordre.
    Bon courage 😉 une nouvelle vie t’attend 😉

    • Poulette Nela

      Merci pour ton passage sur le blog !!
      Je t’avoue que les passages sur l’accouchement m’ont fait gloooops… J’essaye de ne pas trop y penser pour ne pas psychoter 😉

  38. Ma grossesse a été un vrai bonheur ! Passés les 4 premiers mois j’étais fatiguer et je vomisser après chaque repas , j’avais aussi pris 12 kg qu’au niveau du ventre et ça m’allait très bien, quand je voit le sourire de ma petite puce de 3 mois, j’oublie tous les petits tracas de la grossesse !

  39. Valérie 07

    Merci pour cet article qui me réconcilie avec mes états (d’âme!) et m’a fait sourire aussi!
    Je l’avais lu à l’époque mais aujourd’hui il prend tout son sens!Grossesse toute neuve,on ne voit pas encore mon ventre mais j’appréhende la « gnangnantitude » des gens,ceux qui vont se proclamer médecin ou de bon conseil avec des « moi si j’étais toi… » etc…
    Mon livre de chevet en ce moment « J’aime pas être enceinte » bourré d’anecdotes comme tu as su partager celles de ta grossesse.
    Ça reste une aventure et il n’est pas inné d’aimer et d’accepter voir son corps changer,même si celui ci donne la vie…
    Affaire à suivre pour moi!
    Merci encore pour ton article et à toutes celles qui partagent le même sentiment 💋😄

Les commentaires sont fermés.